Nous suivre Industrie Pharma

Fusion des Indiens Sun Pharma et Ranbaxy

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Sun Pharma et Ranbaxy vont unir leurs forces pour donner naissance à un leader mondial des génériques, totalisant un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars. L'opération, qui s'effectuera par échange d'actions, est estimée à 4 Mrds $.

Un nouveau géant indien des génériques est sur le point d'éclore. Le laboratoire indien Ranbaxy, actuellement sous le contrôle du Japonais Daiichi Sankyo, devrait prochainement intégrer le périmètre de son compatriote Sun Pharma. L'opération, dont le montant est estimé à 4 milliards de dollars, donnera naissance au numéro un indien des groupes pharmaceutiques et au numéro cinq mondial du secteur des génériques, juste derrière l'Américain Mylan. L'Israélien Teva occupe la place de leader sur ce marché, avec un chiffre d'affaires de 9,2 Mrds $. Il est suivi par Sandoz et Actavis.

Sun Pharma payera la totalité de cette transaction en actions. Les détenteurs des titres de Ranbaxy recevront 0,8 action Sun Pharma pour une action Ranbaxy. Cela représente une prime de 18 % de la valeur moyenne du titre de Ranbaxy, les 30 derniers jours avant l'annonce de cette acquisition. La combinaison de Sun Pharma et de Ranbaxy engendra un groupe pesant 4,3 Mrds $ de ventes, pour un Ebitda de 1,2 Mrd $ en 2013 (base pro-forma). Il possédera 47 usines de production implantées aux quatre coins de la planète, avec des opérations dans 65 pays. Le nouvel ensemble disposera en outre d'un solide portefeuille de produits génériques et de spécialité commercialisés au niveau mondial. Il aura un pied dans de nombreuses aires thérapeutiques telles que la psychiatrie, la neurologie, la cardiologie, l'ophtalmologie, l'urologie, le diabète, la gynécologie, etc. L'opération devrait être bouclée d'ici à la fin de l'année.

Ranbaxy et Sun dans le viseur de la FDA

Daiichi Sankyo, qui avait déboursé en 2008 l'équivalent de 3 Mrds € pour mettre la main sur 63,4 % des parts de Ranbaxy, détiendra alors 9 % de la nouvelle société et aura le droit d'être représenté à son conseil d'administration. Cette cession a été saluée par le marché boursier, puisque le titre du laboratoire japonais a clôturé en hausse de 3,30 % à la Bourse de Tokyo le 7 avril, jour de l'annonce du projet. Il faut dire que Daiichi Sankyo a essuyé plusieurs déconvenues avec cette filiale indienne. Ranbaxy est en effet dans le viseur de la FDA depuis plusieurs années, pour non-respect des règles de bonnes pratiques de fabrication. Les autorités américaines ont d'ailleurs interdit au laboratoire d'exporter sur le territoire américain les produits sortant de quatre usines indiennes. La dernière interdiction en date concerne celle de Toansa. Cette situation ne semble pas vraiment inquiéter Sun Pharma, qui a lui même été récemment en proie à des soucis avec la FDA. Cette dernière a suspendu en mars les importations de produits fabriqués dans son usine indienne de Karkhadi, en raison de problèmes de qualité. Un des challenges de la nouvelle société sera donc de se racheter une conduite auprès de l'agence américaine du médicament, puisque le marché américain devrait compter pour environ 47 % de ses ventes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles