Nous suivre Industrie Pharma

Fresenius Kabi s’empare d’Akorn et des biosimilaires de Merck KGaA

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,
 Fresenius Kabi s’empare d’Akorn et des biosimilaires de Merck KGaA

Remplissage de flacons en verre avec des formes pharmaceutiques liquides à l’usine de Fresenius Kabi à Melrose Park, aux États-Unis.

© Fresenius Kabi

Le spécialiste allemand des produits de perfusion a annoncé le 25 avril le rachat du fabricant américain de spécialités pharmaceutiques Akorn, pour au moins 4,3 milliards de dollars. Il met aussi la main sur l’activité Biosimilaires de son compatriote Merck pour plus de 670 millions d’euros.

Fresenius Kabi, basé à Bad Hombourg (Allemagne) et spécialisé en nutrition clinique et en perfusion, diversifie son portefeuille de produits. Le groupe allemand a en effet conclu un accord avec le fabricant américain de médicaments Akorn en vue de l’acquérir pour un montant d’environ 4,3 milliards de dollars (près de 4 Mrds €). Fresenius déboursera jusqu’à 34 $ par action, somme à laquelle s’ajoutera une reprise de dette nette d’environ 450 M$. Le conseil d’administration de la société américaine a recommandé l’approbation de cette transaction à ses actionnaires. Le principal actionnaire, qui possède environ 25 % du capital, s’est d’ores et déjà engagé à soutenir cette opération. Pour Fresenius, il s’agit d’une acquisition stratégique, puisque le portefeuille d’Akorn est complémentaire de son activité génériques. « Akorn produit et commercialise un portefeuille diversifié de produits injectables, de crèmes topiques, de pommades, de gels, de produits ophtalmiques stériles ainsi que des médicaments liquides sous forme orale, des solutions otiques (pour l’oreille), des pulvérisations nasales et des médicaments respiratoires », énumère Fresenius Kabi. Ces produits sont vendus sur prescription ou sans ordonnance dans les pharmacies, mais aussi directement aux médecins, aux hôpitaux et cliniques, et ce presque exclusivement aux États-Unis. Dans ce seul pays, ce marché représente environ 106 Mrds $, note Fresenius Kabi. Akorn emploie plus de 2 000 personnes, possède trois centres de R&D aux États-Unis et cinq usines de fabrication, dont deux aux États-Unis, une en Suisse et une en Inde. Le siège social de Fresenius pour l’Amérique du Nord est basé à Lake Zurich, dans l’Illinois, à moins de 30 km du siège d’Akorn, situé à Lake Forest. « Réunir nos deux sociétés et portefeuilles de produits renforcera et diversifiera notre activité aux États-Unis », assure Mats Henriksson, p-dg du groupe allemand. « Akorn apporte à Fresenius Kabi une expertise spécialisée dans le développement, la fabrication et le marketing de formes posologiques actuellement indisponibles dans notre portefeuille, ainsi que l’accès à de nouveaux segments et produits. » L’acquisition devrait aboutir à des synergies de coûts et de croissance d’environ 100 M $ avant impôt, assure le laboratoire allemand. Pour la période 2018-2022, Fresenius Kabi prévoit au total des coûts d’intégration d’environ 140 M$ avant impôt et espère finaliser ce rachat à la fin 2017.

Une entrée sur le marché des biosimilaires en parallèle

Outre cette acquisition de taille sur le marché américain, Fresenius Kabi met un pied dans le secteur des biosimilaires, en rachetant l’activité de son compatriote Merck KGaA. Fresenius Kabi versera jusqu’à 670 millions d’euros, dont un paiement initial de 170 M€ et des paiements d’étapes allant jusqu’à 500 M€ en fonction de l’avancement du développement de nouveaux médicaments, le tout financé uniquement par sa trésorerie. Les biosimilaires de Merck en cours de développement se concentrent sur l’oncologie et les maladies auto-immunes. Fresenius Kabi acquerra, en outre, plus de 70 employés répartis sur deux sites, à Aubonne et à Vevey, en Suisse. Pour Merck, il s’agit également d’une transaction stratégique, puisque ce dernier souhaitait se concentrer sur ses actifs pharmaceutiques de premier plan. La clôture de cette acquisition est prévue pour le deuxième semestre 2017, sous réserve des approbations réglementaires et autres conditions habituelles de clôture. Fresenius Kabi précise enfin que ces deux opérations devraient être neutres pour le résultat net du groupe d’ici à 2018, et ne changent donc en rien ses objectifs financiers d’atteindre d’ici à 2020 entre 2,4 et 2,7 Mrds € de bénéfices.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Sensorion lève 31 M€

Sensorion lève 31 M€

La visibilité financière de la biotech est étendue jusqu'en 2022.   La biotech montpelliéraine Sensorion, spécialisée dans les troubles de l’oreille interne, a annoncé avoir[…]

Illumina acquiert Grail pour 8 Mrds $

Illumina acquiert Grail pour 8 Mrds $

Dans les pipelines : Ipsen, Sanofi, Gilead

Dans les pipelines : Ipsen, Sanofi, Gilead

Covid-19 : Johnson & Johnson lance son essai de phase III

Covid-19 : Johnson & Johnson lance son essai de phase III

Plus d'articles