Nous suivre Industrie Pharma

France Biotech veut développer les relations public/privé

A.F.

« Trop complexes et peu développées ». Voilà comment certains acteurs des sciences de la vie qualifient les relations entre les académiques et les industriels dans l'Hexagone. France Biotech, l'association des entrepreneurs des sciences de la vie, pointe notamment une complexité des structures et la lourdeur de procédures administratives en France, qui tendent à compliquer le travail des chercheurs. Elle dénonce également un temps trop long et les difficultés pour mettre en place un accord entre public et privé. Elle met aussi en avant le fait que beaucoup de publications académiques ne sont en réalité pas reproductibles dans le privé. Pour pallier ces dysfonctionnements, France Biotech a élaboré plusieurs propositions. Elle préconise, entre autres, de modifier les critères d'évaluation dans la recherche en y incluant la valorisation (nombre de brevets et licences) et créer des incubateurs au sein des laboratoires publics. Elle propose également de délivrer une licence gratuite aux chercheurs qui décident de créer une entreprise à partir de leurs travaux. Concernant les financements, France Biotech souhaite la mise en place de projets ANR spécifiques dotés de 500 millions d'euros sur 10 ans. « Chaque projet devrait être dirigé par un scientifique de renom et une équipe dédiée de haut niveau », précise-t-elle. De même, elle suggère la création d'un budget géré par les structures de valorisation des établissements publics pour financer les preuves de concept issues de travaux académiques. L'association propose enfin de s'inspirer d'une loi américaine qui permet aux universités et petites sociétés de détenir la propriété intellectuelle de leurs inventions et de leurs résultats de recherche.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

La structure, dédiée à la formation continue des professionnels de santé publique, ouvrira ses portes en 2024. Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, en sera la directrice exécutive. Le[…]

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Plus d'articles