Nous suivre Industrie Pharma

France Biotech lance un débat sur l'innovation

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

L'association française des entreprises biotechnologiques s'engage dans la campagne présidentielle 2012. Pour cela, elle a organisé le 23 janvier la première édition du « Conseil stratégique des industriels de l'innovation en sciences de la vie », qui a réuni les principaux partis politiques et des entrepreneurs. L'occasion pour France Biotech d'exposer et de discuter autour de son manifeste « pour une politique de l'innovation industrielle dans les sciences de la vie » qui est articulé autour de cinq axes. En premier lieu, France Biotech souhaite structurer la filière de la recherche, valoriser les travaux de recherche et favoriser les passerelles public/privé. Le deuxième objectif vise à créer un véritable statut de la jeune entreprise innovante (JEI), qui a été modifié en loi de finance 2011 « de manière brutale, non concertée et sans réelle économie pour les finances publiques », selon l'association. Elle réclame notamment de relever le taux d'investissement en R&D à 25 % et d'étendre la durée du statut de JEI à 12 ans pour les biotechs. « Ce statut va être amélioré, il est actuellement en débat. Les JEI vont gagner à cet échange », rassure Jean-Michel Fourgous, député des Yvelines et élu UMP. Alain Rousset, député de Gironde et élu PS souhaite lui aussi réformer ce statut, sans toutefois apporter de réponse précise. « Il faudrait un comité de sélection par région », avance-t-il. France Biotech veut aussi consolider la chaîne de financement et orienter les fonds publics et privés en faveur de l'innovation, en réformant notamment le Crédit impôt recherche (CIR), qui bénéficie actuellement le plus aux grandes entreprises, selon l'assocation. Un avis que partage Aziz Senni, porte-parole d'Hervé Morin pour le Nouveau-Centre. « Le CIR actuel est un bon dispositif mais il y a des dérives. Il faut mieux le contrôler pour que ce soit les PME qui en profite le plus ». « Le CIR doit être révisé. Nous souhaitons que le CIR soit plafonné et spécifiquement ciblé sur les PME et JEI », explique de son côté Marc Lipinsky, conseiller régional Ile-de-France Europe Écologie Les Verts. France Biotech sollicite aussi plus de collaboration entre grands groupes et PME innovantes. De ce côté, Alain Roussel propose d'instaurer et de développer plus de contrats de sous-traitance entre les grands groupes et les PME. Enfin, France Biotech demande une restructuration de la politique sanitaire et réglementaire favorable à l'innovation et à ses spécificités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

La structure, dédiée à la formation continue des professionnels de santé publique, ouvrira ses portes en 2024. Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, en sera la directrice exécutive. Le[…]

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Plus d'articles