Nous suivre Industrie Pharma

Aurélie Dureuil

Sujets relatifs :

, ,

Environ 300 exposants sont attendus.

© © APFOUCHA

AVEC UN MARCHÉ D'ENVIRON 1,8 MILLIARD D'EUROS EN FRANCE, LE SECTEUR DU LABORATOIRE TIENT SON SALON. L'OCCASION DE DÉVOILER LES INNOVATIONS TECHNIQUES ET LES GRANDES PROBLÉMATIQUES DU SECTEUR.

Du 4 au 7 juin, 6 500 m2 de stands seront dédiés aux technologies et techniques du laboratoire au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. L'occasion de pointer les projecteurs sur les innovations du domaine. Pour cette édition, le CIFL (Comité interprofessionnel des fournisseurs du laboratoire) qui organise la manifestation a créé les 1ers Trophées de l'innovation. Quatre catégories ont été déterminées : Green/Innovation ; Miniaturisation ; Sécurité/Réglementation et Productivité/Rentabilité. Pour tous ces thèmes, une attention particulière est portée sur « le confort et l'amélioration du point de vue de l'utilisateur », souligne Christiane Turci, responsable du salon. La catégorie Green/innovation s'intéresse notamment aux produits conçus « dans un esprit de développement durable à travers leur conception, les matériaux utilisés ou la gestion de leur fin de vie ou qui contribuent au développement de pratiques durables au laboratoire (recyclage, traitement de l'eau ou des solvants... ) ». Toujours avec l'objectif de mettre l'innovation à l'honneur, les organisateurs du salon ont « invité et intégré le congrès SEP qui porte sur les techniques séparatives », se félicite Christiane Turci. 300 congressistes sont attendus autour de thèmes comme les développements en chromatographie rapide et en instrumentation, notamment.

Développer le partenariat scientifique

Pour l'édition 2013, le salon Forum Labo et Biotech met également en place un pavillon dédié aux sociétés savantes afin de « développer au maximum le partenariat scientifique et ainsi progresser ensemble », indique Christiane Turci. L'objectif est d'établir le lien entre la science fondamentale et les applications techniques. Le CIFL a travaillé par ailleurs avec les exposants pour organiser des formations gratuites. « Il est souvent difficile de dégager du temps pour visiter un salon ou pour participer à une formation. Un comité scientifique a sélectionné une dizaine de formations valorisantes d'une demi-journée », détaille Christiane Turci. Les visiteurs peuvent ainsi coupler une veille sur les nouvelles technologies du secteur et une formation plus spécifique sur une technique. Mettler Toledo propose notamment une formation sur les bonnes pratiques d'électrochimie, tandis que Pall Corporation s'intéresse à l'analyse des interactions en temps réel et sans marquage.

L'édition 2013 du salon dédié aux professionnels du laboratoire s'annonce donc tournée vers l'innovation. « Nous attendons environ 300 exposants avec 400 à 450 sociétés représentées. Malgré la tendance des fusions d'entreprises, nous avons près de 100 nouvelles sociétés représentées. Les chiffres indiquent une édition dans la même lignée qu'en 2010 qui était une année record », se félicite Christiane Turci.

Si l'édition 2013 se présente bien, le marché du laboratoire accuse un léger recul en 2012. Le chiffre d'affaires du secteur a diminué de 1 % pour s'établir à 1,8 milliard d'euros. Le marché académique reste le 1er client du secteur (plus de 630 M€ de chiffre d'affaires) juste devant l'industrie pharmaceutique et des biotechnologies (plus de 410 M€). « Les résultats de l'étude de marché réalisée avec Alcimed prévoient un déclin de 3 % pour les trois années à venir dans le secteur de la pharmacie et des biotechnologies », souligne Christiane Turci. Elle distingue deux tendances qui s'opposent. D'abord « dans la pharmacie, on assiste à des rachats et des fermetures de sites. Sanofi représente environ la moitié du secteur pour nos adhérents. La politique actuelle va jouer sur notre activité », indique la responsable du salon. Du côté des biotechnologies, les perspectives sont plus positives. « Il s'agit de PME et TPE très dynamiques et innovantes. On recense plus de 300 produits en développement. Ces entreprises représentent un vecteur de croissance du secteur », observe Christiane Turci.

Du côté des technologies, les deux activités continuent de marquer leurs différences. Dans l'industrie pharmaceutique, les demandes concernent l'automatisation des analyses et l'amélioration des technologies. « Une demande forte porte sur la diminution de la taille des échantillons. Les produits coûtent de plus en plus cher. Ils veulent donc réduire la taille des échantillons au maximum », note Christiane Turci. Pour les entreprises de biotechnologies, les demandes résident plus pour des techniques de recherches. « La tendance repose sur le codéveloppement de matériels et de produits avec les fournisseurs pour répondre à des besoins très spécifiques. Ils veulent du sur-mesure », détaille la responsable du salon. Le salon Forum Labo tente de répondre aux attentes de chacun.

LE CIFL EN CHIFFRES

170 sociétés adhérentes représentant 10 000 salariés en France

Plus de 60 % des adhérents ont moins de 20 salariés

1,8 Mrd € de chiffre d'affaires en 2012


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un thermocycleur pour rendre les PCRplus fiables et plus rapides

Un thermocycleur pour rendre les PCRplus fiables et plus rapides

Le géant allemand Eppendorf présente son nouvel équipement destiné aux PCR, le Mastercycler X50. Celui-ci vise à améliorer l'efficacité des opérations de routine et propose plus[…]

Forum Labo a décerné ses prix de l'innovation 2017

Forum Labo a décerné ses prix de l'innovation 2017

Analyser les eaux de procédés en toute sécurité et simplicité

Analyser les eaux de procédés en toute sécurité et simplicité

L'innovation à l'honneur au salon Forum Labo et Biotech

L'innovation à l'honneur au salon Forum Labo et Biotech

Plus d'articles