Nous suivre Industrie Pharma

Fort rebond de la rentabilité pour Virbac en 2016

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe français de santé animale publie des résultats nettement meilleurs que lors de l'exercice 2015 (CPH n°753). Globalement, tous les indicateurs sont au vert par rapport à l'an passé. Le chiffre d'affaires annuel culmine à 871,8 millions d'euros, en croissance de 2,3 % par rapport à 2015 (852,6 M€). À l'exception de l'aquaculture, la croissance est portée par une bonne performance de l'ensemble des régions, lesquelles bénéficient notamment « de la montée en puissance des nouveaux produits antiparasitaires pour animaux de compagnie lancés récemment en Europe, du dynamisme des gammes destinées aux animaux d'élevage dans les pays émergents, et de la reprise progressive des ventes des gammes historiques aux États-Unis », détaille Virbac, qui avait dû interrompre la production sur un site américain (à Saint Louis, dans le Missouri) début 2015 suite à une inspection de la Food and Drug Administration (CPH n°723). Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions s'élève à 82,9 M€ en 2016, en progression de 44,2 %, et ce malgré l'impact négatif de 9,7 M€ lié à l'évolution des taux de change. L'endettement net du groupe est, quant à lui, en diminution de 9,6 %, pour s'établir à 547,1 M€ à la fin décembre. Pour 2017, Virbac anticipe une amélioration du résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions, qui devrait se situer autour de + 0,5 point à taux de change constants. Les dépenses de R&D vont augmenter en ratio sur chiffre d'affaires, afin de poursuivre les programmes de développement en cours. Virbac table sur de bons résultats en 2017 en Europe, pour les zones Amérique Latine et Asie-Pacifique. En revanche, le marché de l'aquaculture demeurant perturbé au Chili, Virbac ne compte pas sur une amélioration des perspectives dans ce pays voire dans ce secteur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Catalent va produire le Zolgensma

Catalent va produire le Zolgensma

Pour le compte d'Avexis, Catalent va produire la thérapie génique la plus chère du monde. Catalent a annoncé la signature d’un accord stratégique à long terme en vertu duquel le sous-traitant[…]

Abbvie s'empare de Mavupharma

Abbvie s'empare de Mavupharma

Echec clinique pour Amgen et Novartis

Echec clinique pour Amgen et Novartis

Abivax augmente son capital de 12 millions d’euros

Abivax augmente son capital de 12 millions d’euros

Plus d'articles