Nous suivre Industrie Pharma

Firalis accélère son développement

Christian Robischon

Sujets relatifs :

, ,

La participation à deux nouveaux programmes européens vient confirmer le positionnement de pointe de Firalis dans le domaine des biomarqueurs. L'entreprise de 20 personnes de Huningue (Haut Rhin) créée en 2008 a intégré le programme Mitocare (7 millions d'euros), coordonné par sa consœur marseillaise Trophos, qui vise à déterminer les biomarqueurs d'intérêt pour une meilleure prise en charge des victimes d'un infarctus du myocarde. Firalis est aussi partie prenante du programme ImaginT (9 M€, coordonnée par l'University College of London) qui permettra la première évaluation chez l'Homme d'une technologie innovante à base d'imagerie médicale pour le diagnostic de différentes pathologies dont le cancer. Après en avoir été l'initiatrice en 2009, Firalis reste un partenaire central de Safe-T, le plus gros projet (38 M€) financé par le programme européen IMI-JU ayant pour objectifs le développement et la qualification de biomarqueurs contre les trois toxicités médicamenteuses les plus courantes : rénale, hépatique, cardiovasculaire. Onze big pharma participent à ce projet dont Novartis, son coordonnateur. « Dans ces trois programmes, nous investissons nous-mêmes 6 M€ par fonds propres et financements divers », souligne Hüseyin Firat, le dirigeant-fondateur de Firalis. L'entreprise est centrée sur les biomarqueurs cardiovasculaires, depuis leur identification jusqu'à leur qualification clinique, un marché promis à une croissance annuelle de 20 % selon son dirigeant. Elle s'apprête à commercialiser une gamme de 15 outils de mesure des biomarqueurs pour la recherche médicale, avant des produits de diagnostic in vitro. Elle a concrétisé l'an dernier une première levée de fonds de 450 000 € auprès d'investisseurs privés et publics alsaciens.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles