Nous suivre Industrie Pharma

Finances : Transgène veut boucler une levée de fonds avant l'été

Sujets relatifs :

,
Transgène espère boucler avant l'été un refinancement, alors que la compagnie dispose d'une trésorerie ne lui permettant de financer ses activités que jusqu'en septembre. « Idéalement nous souhaiterions obtenir un financement de 30 M ? via une levée de fonds », nous a confié son directeur financier, Philippe Poncet. Les ressources de la société s'élevaient fin mars à 10 M ? , alors que ses dépenses de trésorerie se sont élevées l'an dernier à 20,3 M ? , et devraient atteindre 20 M ? en 2005. Son actionnaire principal, le groupe Mérieux (qui détient 70,3 % du capital), s'est engagé fin 2004, « à défaut d'autres options », à couvrir les besoins de trésorerie de Transgène jusqu'en fin d'année. Et Mérieux pourrait céder, à l'occasion du refinancement, une partie de sa participation. « Notre principal actionnaire est conscient qu'il faut augmenter la taille de notre flottant ( 25 % aujourd'hui, ndlr ) et accroître la liquidité de notre titre en Bourse », ajoute Philippe Poncet. Transgène a connu ces derniers mois de profonds changements. À commencer par son management, avec la nomination fin 2004 d'un nouveau directeur général disposant d'une grande expérience des biotechnologies, Philippe Archinard (ex-p-dg d'Innogenetics, et ancien bioMérieux), ainsi que d'un nouveau directeur scientifique, Jean-Yves Bonnefoy, auparavant directeur du cancéropôle Lyon Rhône-Alpes. La société a aussi recentré ses efforts de développement sur les vaccins thérapeutiques, avec l'abandon en février de deux projets : MVA-FCU1, au stade préclinique dans le traitement du cancer colorectal, et AD-IL2, en phase II dans celui du mélanome. Des programmes qui pourraient être réactivés ultérieurement. Et dans le pipeline « actif », la société vient de présenter au congrès de l'Association américaine d'oncologie clinique (Asco), des résultats cliniques positifs sur son projet le plus avancé, le vaccin thérapeutique MVA-MUC1-IL2. Ce traitement, qui stimule le développement d'une réponse immunitaire contre l'antigène MUC1, s'est montré efficace dans deux essais de phase II, pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules et le cancer de la prostate. Prochaine phase de son développement, un essai de phase IIb dans le cancer du poumon. Cet essai est censé débuter fin 2005, et Transgène pourrait améliorer ses finances en signant un accord de licence. « Nous communiquons déjà sur ce produit auprès des laboratoires, explique P. Poncet , mais nous voulons attendre d'avoir une confirmation des résultats existants pour former un partenariat, ce qui nous permettra également de mieux le valoriser ». Vaccins thérapeutiques: un intérêt croissant des « big pharma »
Les vaccins thérapeutiques ont fait preuve de résultats cliniques prometteurs, et bénéficient potentiellement d'un temps de développement raccourci. Ils visent en effet pour la plupart des pathologies pour lesquelles le besoin de thérapies innovantes est fort, ce qui pousse les autorités sanitaires, notamment la FDA, à leur accorder une procédure d'enregistrement accélérée. Principal exemple de cette tendance, l'accord de collaboration signé par Serono avec Cancervax ( CPH n°282 ), avec pour principal projet Canvaxin. En phase III dans le traitement du mélanome métastatique, il pourrait générer, selon les analystes, des ventes annuelles de 250 à 300 M$. D'après le cabinet de conseil BCC, le marché mondial des vaccins thérapeutiques, très limité en 2004 avec des ventes de 8,1 M$, devrait atteindre 4 Mrds $ en 2010. Pour sa part, Datamonitor reste encore très prudent sur les perspectives de ce marché. Selon Fleur Pijpers, analyste spécialisée en oncologie, « le concept de vaccin thérapeutique est prometteur, mais à ce jour, peu d'essais cliniques de grande ampleur ont pu démontrer une réelle efficacité. Les essais cliniques de ces produits souffrent d'un fort taux d'échec ». Fleur Pijpers souligne par ailleurs que la taille relativement faible du marché résulte également des spécificités de cette approche thérapeutique, qui a mis en lumière de nouveaux défis dans les domaines cliniques, réglementaires et stratégiques, en raison du manque d'expérience liée à cette nouvelle façon de traiter les cancers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles