Nous suivre Industrie Pharma

Finances : Schering démantèle Jenapharm

Sujets relatifs :

,
Le laboratoire allemand Schering lance une nouvelle phase de son programme de restructuration, Focus, débuté en 2004. Cette fois, c'est sa filiale allemande Jenapharm qui est concernée.
Spécialisée dans la gynécologie et l'andrologie, ses activités de marketing et distribution vont être placées à compter du 1er janvier 2007 au sein d'une entité indépendante. Le groupe va par ailleurs intégrer la R&D de sa filiale au sein de sa propre recherche. Quant à son usine de synthèse de principes actifs, située à Jena, elle sera reprise par sa direction. Ces différentes mesures se traduiront par la suppression de 65 à 120 postes, sur les 462 employés que la filiale comptait fin 2004. Jenapharm a réalisé en 2004 un chiffre d'affaires de 135,2 millions d'euros, dont 132,2 Mh sur le marché allemand. Avec le programme Focus, Schering a l'intention de porter sa marge d'Ebitda à 18 % en 2006, contre 14,2 % en 2003, 15,5 % en 2004 et 17 % en 2005, selon ses prévisions actuelles. Ce plan de restructuration prévoit le recentrage des activités du laboratoire sur quatre pôles: la gynécologie et l'andrologie, l'oncologie – domaine dans lequel Schering était jusqu'en 2004 peu présent –, l'imagerie médicale et enfin les thérapies spécialisées. Lors du lancement de Focus, Schering avait filialisé ses activités dans la dermatologie, avec la création d'Intendis. En juillet dernier, il annonçait la réduction de moitié du nombre de ses usines pharmaceutiques (CPH n°304), pour le ramener à douze d'ici à 2010. Depuis, Schering a cédé son site français de Lys-lès-Lannois (Pas-de-Calais) au façonnier Delpharm. Il a également fait part la semaine dernière de son intention de vendre sa filiale CIS Bio International, ex-filiale du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) spécialisée dans les molécules radiomarquées à usage thérapeutique et diagnostique (CPH n°321). Schering vient également de céder sa participation de 50 % dans le distributeur pharmaceutique allemand ALK-Schrax Arzeinmittel au laboratoire danois ALK-Abello, qui détenait les 50 % restant. Schering va devoir renégocier la licence de Betaferon Mais un imprévu de taille pourrait ralentir la croissance du groupe. Schering va devoir renégocier la licence sur le traitement de la sclérose en plaques Betaferon (interféron-b), qui représente 28 % de ses ventes (627 Mh sur les neuf premiers mois de l'année). Il en avait acquis les droits en 1993 auprès de Chiron. Mais une clause prévoit qu'en cas de rachat de ce dernier, qui vient justement d'être repris par Novartis, Schering devra faire une nouvelle offre pour en conserver l'exclusivité. Si Schering ne fait pas de nouvelle offre, Novartis aura le droit de produire le Betaferon à partir de 2008. Selon le Financial Times Deutschland, Schering pourrait être contraint de débourser près d'un milliard d'euros pour sauvegarder ses droits. « À ce stade, ce chiffre est une pure spéculation », a estimé un porte-parole de Schering, qui souligne que les négociations se poursuivent. Les discussions s'annoncent d'autant plus serrées que Novartis est très intéressé. Or, on voit mal Schering se passer de ce produit essentiel dans sa stratégie, et pour lequel il a engagé un vaste programme de développement. Une autre déconvenue qui survient après plusieurs revers. En effet, la FDA a repoussé sa décision sur l'homologation de YAZ, un contraceptif oral. Après avoir demandé à Schering fin novembre des données supplémentaires pour accorder une AMM à Vasovist. En septembre, un essai de phase II évaluant l'efficacité de l'anticancéreux Campath dans la sclérose en plaques, co-développé avec Genzyme, avait été stoppé. Certains patients inclus ont en effet développé une maladie auto-immune sévère, avec le décès de l'un d'entre eux.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles