Nous suivre Industrie Pharma

Finances : Les actionnaires d'Icos demandent une rallonge à Eli Lilly

Sujets relatifs :

,
Le mois dernier, Eli Lilly annonçait son intention de racheter Icos pour 2,1 milliards de dollars (1,6 Mrd €). L'opération devait initialement être finalisée début 2007 (CPH n°356).
Mais certains actionnaires de cette société ont annoncé leur intention de voter contre cette opération car ils estiment l'offre « sous-évaluée ». Selon une lettre du conseil d'administration, le fonds d'investissement HealthCor Management, sixième plus important actionnaire d'Icos avec un peu plus de 5 % de ses actions, estime la valeur d'Icos à « plus de 40 $ par action », soit 25 % de plus que l'offre d'Eli Lilly, fixée à 32 $ par action. Selon eux, cette opération permettrait à Lilly de gagner 65 M$ de revenus supplémentaires en 2008 et 130 M$ en 2009. Par cette acquisition, le laboratoire américain prendrait le contrôle total de Cialis (tadalafil), principal concurrent du Viagra de Pfizer. Il est commercialisé par Icos et Lilly par une co-entreprise détenue à parité par les deux compagnies, et ses ventes se sont élevées à 456 M$ (362 M€) au niveau mondial l'an dernier. Ce traitement est leader du marché des traitements des troubles de l'érection en France et au Brésil, et détient une part de marché de 25 % aux États-Unis. Lilly n'a pour l'instant pas souhaité répondre à la demande des actionnaires récalcitrants d'Icos, en précisant qu'il « ne spéculera pas sur les stratégies de vote des actionnaires d'Icos. Nous continuons à penser que cette acquisition fournira une valeur substantielle et juste aux actionnaires ». Les principaux actionnaires d'Icos sont Wellington Management (12,3 % du capital), Primecap Management (10,5 %) et Bill Gate's Cascade Investement (8,1 %).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles