Nous suivre Industrie Pharma

Finances : Le Français Exonhit prépare son entrée en Bourse

Sujets relatifs :

,
Suivant l'exemple d'Ipsen (voir page suivante), le Français Exonhit Therapeutics vient lui aussi de déposer auprès de l'AMF (Autorité des marchés financiers) les documents nécessaires à son introduction en Bourse. Fondée en 1997, sur la base de travaux dans le domaine de l'épissage alternatif, l'entreprise est spécialisée dans les maladies neurodégénératives, le système nerveux central, les désordres rétiniens et le cancer. Implantée à la fois à Paris, où elle a ses laboratoires, et à Gaithersburg aux États-Unis (Maryland), Exonhit a fondé sa stratégie sur le financement du développement de molécules thérapeutiques par la commercialisation de biopuces. Baptisées SpliceArray, elles sont fondées sur la technologie Datas (Differential analysis of transcripts with alternate splicing). Commercialisées au niveau mondial par Agilent depuis fin 2004 (CPH n°269), ces puces apportent une meilleure compréhension des bases biologiques des maladies. La société vient aussi de former avec Affymetrix une collaboration qui permettra l'utilisation de SpliceArray sur les systèmes GeneChip d'Affymetrix, largement répandus dans l'industrie pharmaceutique et des biotechnologies et la recherche fondamentale. Exonhit a également mis au point un autre type de biopuces, baptisées Safe-Hit, qui sont utilisées par les laboratoires pharmaceutiques pour conduire des essais de toxicologie prédictive. Les biopuces Safe-Hit permettent d'éliminer à un stade de développement précoce les molécules qui pourraient par la suite révéler des effets secondaires toxiques. Elles font pour cela appel à des lignées cellulaires exprimant le gène p53, alors que les technologies concurrentes utilisent des approches génomiques globales. Exonhit a signé son premier contrat de licence dans ce domaine en 2004, avec Mitsubishi Pharma. Dans le diagnostic, la société s'est aussi associée à bioMérieux pour mettre au point des diagnostics sanguins de détection précoce des cancers. Et du côté thérapeutique, Exonhit s'est allié à Allergan pour la découverte de nouvelles molécules dans le domaine de la douleur, de l'ophtalmologie et des maladies neurodégénératives. Et ce, en utilisant la technologie Datas. Cette alliance a déjà donné naissance à différentes molécules, dont une est entrée en étude préclinique. En marge de ce programme, la molécule la plus avancée du pipeline d'Exonhit est EHT 0202, qui devrait sortir des essais de phase I cette année. Elle est destinée au traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles