Nous suivre Industrie Pharma

Finances : Eliokem repris par AXA Private Equity pour 130 millions d'euros

Sujets relatifs :

Le groupe français de spécialités Eliokem change de mains. Il va être racheté au fonds d'investissement Littlejohn & Co. par son homologue AXA Private Equity, pour environ 130 millions d'euros. Littlejohn était entré dans le capital d'Eliokem en décembre 2001, dans le cadre de la cession par Goodyear de sa filiale de chimie de spécialités.
Le groupe français de chimie de spécialités Eliokem change de mains. Il vient d'être racheté au fonds d'investissement Littlejohn & Co. par son homologue AXA Private Equity, pour environ 130 M€. Littlejohn était entré dans le capital d'Eliokem en décembre 2001, dans le cadre de la cession par Goodyear de sa filiale de chimie de spécialités. Aujourd'hui, Eliokem, fort d'un chiffre d'affaires 2005 de 148 M€, en hausse de 7 % par rapport à 2004, emploie 460 personnes dans le monde. Sa gamme de produits comprend des résines pour peintures décoratives et pour cartouches d'encres, des latex pour le textile de renforcement, des modifiants élastomères pour plastiques, ainsi que des antioxydants utilisés dans les articles en latex naturel, les envers de moquette, la stabilisation des polymères et la protection d'articles en caoutchouc synthétique. L'entreprise dispose de trois usines situées au Havre (France), à Akron (Ohio), et à Ningbo (Chine), disposant d'une capacité globale de 70 000 t/an. Ses autres implantations comprennent 6 bureaux de représentation, en Europe, en Asie, et en Amérique, ainsi qu'un réseau de 75 distributeurs.

Ce changement d'actionnaire principal devrait marquer l'entrée de l'entreprise dans une nouvelle phase de son histoire. Après sa structuration sous la coupe de Littlejohn, des développements significatifs sont à attendre avec l'arrivée d'Axa Private Equity, indique Jacques Collonge, président d'Eliokem : « Nous sommes convaincus que ce sont les partenaires qui nous apporteront le soutien dont nous avons besoin pour assurer notre développement international, à la fois par croissance organique en accompagnant nos clients historiques et par la réalisation d'acquisitions sur des marchés porteurs dans les résines». Toutefois, aucune cible potentielle n'a encore été clairement identifiée, ajoute le dirigeant. « Nous disposons d'une forte présence en Europe de l'Ouest, mais pas encore assez en Europe centrale et de l'Est. », souligne-t-il. A court terme, l'accent sera donc mis sur la croissance organique, avec un chiffre d'affaires qui devrait progresser de plus de 10 % cette année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles