Nous suivre Industrie Pharma

Fin du libre accès pour plusieurs médicaments d'OTC

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Fin du libre accès pour plusieurs médicaments d'OTC

© Pixabay

Le paracétamol et les AINS seront toujours délivrés sans ordonnance, mais derrière le comptoir du pharmacien à compter du 15 janvier 2020. Une restriction similaire est à l'étude pour les alpha-amylases.

Afin de favoriser le bon usage des médicaments d'utilisation courante, l'ANSM a annoncé que les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l'ibuprofène ou l'aspirine, devront désormais tous être placés derrière le comptoir du pharmacien. Un emplacement qui permettra de renforcer le rôle de conseil du pharmacien auprès des patients qui souhaitent en disposer sans ordonnance.

Ces médicaments sont parmi les plus utilisés en automédication, comme antalgiques ou antipyrétiques, chez les adultes et les enfants. Ils sont sûrs et efficaces, lorsqu'ils sont correctement utilisés, mais peuvent présenter des risques, lors d'une utilisation inadéquate.

Par ailleurs, dans les prochains mois, un message apparaîtra sur les boîtes des médicaments contenant du paracétamol afin d'alerter sur le risque pour le foie en cas de surdosage. Annoncée dès octobre 2019 par l'agence, cette mesure est entrée en vigueur à partir du 15 janvier 2020.

Restrictions étendues à l'alpha-amylase

De la même façon, l'ANSM a annoncé vouloir réduire l'accès aux médicaments à base d'alpha-amylases indiqués comme traitement d'appoint dans les maux de gorge peu intenses et sans fièvre.

En cause, les réactions allergiques associées à l'utilisation de ces médicaments, comme des atteintes cutanées et, dans une moindre mesure, des effets allergiques graves, pouvant se manifester par une chute de tension, des difficultés respiratoires seules ou associées à un gonflement de la face (chocs anaphylactiques).

Existant sous forme de sirops et de comprimés, ces médicaments sont par exemple commercialisés sous le nom de Maxilase par Sanofi-Aventis, ou encore Alpha Amylase par Biogaran.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : L'OMS et l'ANSM suspendent l'évaluation de l'hydroxychloroquine

Covid-19 : L'OMS et l'ANSM suspendent l'évaluation de l'hydroxychloroquine

Les agences suspendent l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans les essais cliniques en cours. Une décision qui fait suite aux résultats publiés la semaine dernière dans la revue The Lancet.[…]

26/05/2020 | ANSMCovid-19
Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

Plus d'articles