Nous suivre Industrie Pharma

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

© ANSM / P. Bechel

A partir du 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) seront placés derrière le comptoir.

Afin de favoriser le bon usage des médicaments d’utilisation courante, l’ANSM a annoncé que les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène ou l’aspirine, devront désormais tous être placés derrière le comptoir du pharmacien. Un emplacement qui permettra de renforcer le rôle de conseil du pharmacien auprès des patients qui souhaitent en disposer sans ordonnance.

Ces médicaments sont parmi les plus utilisés en automédication, comme antalgiques ou antipyrétiques, chez les adultes et les enfants, ils sont sûrs et efficaces, lorsqu’ils sont correctement utilisés, mais peuvent présenter des risques, lors d’une utilisation inadéquate.

Par ailleurs, dans les prochains mois, un message apparaîtra sur les boîtes des médicaments contenant du paracétamol afin d’alerter sur le risque pour le foie en cas de surdosage.

Annoncée dès octobre 2019 par l’agence, cette mesure entrera en vigueur à partir du 15 janvier 2020.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

La vaccination contre les HPV était jusqu'à présent recommandée chez les jeunes filles de 11 à 14 ans révolus. La HAS vient de publier une recommandation visant à élargir la vaccination[…]

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

La consommation française d’antibiotiques en baisse

La consommation française d’antibiotiques en baisse

Plus d'articles