Nous suivre Industrie Pharma

Fareva s'implante en Amérique latine

Juliette Badina

Sujets relatifs :

, ,
Fareva s'implante en Amérique latine

Après avoir investi en Russie, en Turquie, au Pays de Galles et en Italie au cours de l'année, Fareva traverse l'Atlantique, cap sur le Brésil. Le spécialiste de la sous-traitance poursuit son développement international ... et finalise également une acquisition en France.

Dernier achat en date, l'acquisition du site marseillais d'Omega Pharma, spécialisé dans la fabrication d'aérosols à base de butane-propane pour les OTC. Ce site, d'une soixantaine de personnes, permet à Fareva de revenir à son premier métier, celui des aérosols, avec lequel la société de façonnage avait débuté en 1990. « Cette acquisition représente un bon complément à nos activités de production et conditionnement d'aérosols ménagers et d'aérosols vétérinaires, indique Bernard Fraisse, président de Fareva. Mais elle est surtout une belle opportunité de renforcer nos liens avec la société Omega Pharma ». Avec la reprise de cette activité, qui sera effective au 30 septembre, Fareva a signé un contrat d'approvisionnement avec Omega Pharma ainsi qu'avec plusieurs autres clients. Dans le domaine pharmaceutique, marché intégré en 2002, Fareva n'en est pas à sa première acquisition de l'année. Le sous-traitant avait mis la main sur le site italien de Boehringer en juillet dernier. Situé à Reggello, le site emploie environ 250 personnes et produit 90 millions d'unités de formes sèches, de suppositoires et de formes liquides non stériles. Cette acquisition, la première en Italie, est en ligne avec la stratégie du groupe qui consiste à s'implanter à l'international sur des sites diversifiés. « L'objectif est de couvrir toutes les technologies et de produire une large gamme de composés sur un site unique dans chaque pays », ajoute Bernard Fraisse. La société investit 40 à 50 millions d'euros chaque année, hors acquisitions, sur ses sites afin de les diversifier et de les moderniser. Dans cette politique de développement à l'international, Fareva est très dynamique. Outre cette implantation en Italie, le sous-traitant a fait l'acquisition d'un site russe d'Henkel, et d'un site de L'Oréal au Pays de Galles depuis le début de l'année. Deux sites spécialisés dans l'activité cosmétique et les produits ménagers. En juillet dernier, Fareva a également investi dans le rachat de 75 % des parts d'une société turque implantée à Gebze. Le site produit des shampoings, des gels douches et des aérosols. « Nous étions également positionnés pour une prise de participation de 75 % dans une société privée brésilienne spécialisée dans les produits capillaires et gels douches, mais le projet n'a pas abouti à cause des mauvais résultats en fin d'année », a précisé le président de Fareva. Les termes de l'accord ne correspondaient plus à ce qui était prévu, mais les discussions pourraient éventuellement reprendre en début d'année prochaine ».
Création d'une coentreprise avec l'Argentin Exal
Au Brésil, Bernard Fraisse annonce, non pas une reprise d'activité, mais la création d'une coentreprise avec le fabricant argentin de conditionnements aluminium Exal. Les deux partenaires vont investir plus de 22 M€ dans la construction d'une nouvelle usine à São Paulo (Brésil), pour la fabrication et le conditionnement de produits cosmétiques. Le site devrait être opérationnel à la mi 2011.
L'année a été très propice en termes d'intégration de sites de production et de création d'activités, mais le dirigeant avoue « ne pas être en recherche active et ne pas avoir grand-chose dans les tuyaux pour la suite ». Fareva, qui tablait sur un chiffre d'affaires de 750 M€ pour 2009, pense générer des ventes de 710 à 720 M€ compte tenu de la crise qui a particulièrement affecté les activités cosmétiques et produits ménagers. L'activité pharmaceutique devrait, elle, générer 320 à 330 M€, dont 80 millions issus de la chimie fine. En 2008, le chiffre d'affaires de la société s'établissait à 630 M€. Juliette Badina

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles