Nous suivre Industrie Pharma

Fareva met un pied aux États-Unis

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Fareva met un pied aux États-Unis

Activité de Fareva en 2010, en % du CA

© Source : Fareva

Le Français Fareva va reprendre une usine américaine de Pfizer dédiée aux OTC. Cette acquisition lui permet de s'implanter pour la première fois aux États-Unis, avec un site de 600 personnes.

Fareva part à la conquête des États-Unis. Le façonnier français vient d'annoncer l'acquisition d'une usine de Pfizer située à Richmond, en Virginie (États-Unis). Une première pour Fareva qui était jusqu'alors essentiellement implanté en Europe pour ses activités pharmaceutiques. Le site de Pfizer, qui emploie 600 salariés pour un chiffre d'affaires d'environ 150 millions de dollars, est spécialisé dans les produits d'OTC (Over-the-counter). Il produit notamment des baumes pour les lèvres avec une capacité de 130 à 140 millions d'unités, des sirops pour enfants (50 M d'unités) et conditionne des comprimés et des poudres. La reprise du site de Richmond sera effective au mois d'octobre. « Nous reprenons l'ensemble des salariés en garantissant leurs conditions salariales. Il n'y aura pas de suppressions de postes, plutôt des projets de créations », souligne Bernard Fraisse, directeur général de Fareva. Elle permettra aussi au groupe français de développer ses activités cosmétiques Outre-Atlantique. « Par la suite, notre projet est d'amener d'autres technologies et de développer aussi des produits cosmétiques sur ce site », confirme Bernard Fraisse. En plus du rachat de l'usine, Fareva a aussi conclu un contrat de sous-traitance de plusieurs années avec Pfizer pour amorcer ses productions. Et le groupe français ne compte pas en rester là. Il prévoit de mettre en place une structure commerciale dans le New Jersey pour développer des contrats avec d'autres clients afin d'amener plus de volume sur le site et de réduire les coûts.

Un investissement de 25 M€ au Brésil

Outre cette reprise du site de Pfizer, Fareva travaille sur un autre projet américain, cette fois-ci dans le secteur des cosmétiques. Le groupe construit actuellement une usine de formulation et conditionnement d'eaux de toilettes et d'aérosols au Brésil, à 60 km au nord de Sao Paulo. D'un investissement initial de 25 M€, l'usine démarrera son activité fin octobre. D'ici trois à quatre ans, le site sera capable de produire 300 M unités pour un effectif de 500 à 600 personnes. « Par la suite, nous souhaiterions aussi amener des activités pharmaceutiques sur cette usine », révèle Bernard Fraisse. Les cosmétiques et la pharmacie sont les deux activités phares du groupe ardéchois, représentant chacune 42 % des ventes du groupe. Fareva est aussi présent dans le secteur des produits ménagers industriels (environ 15 % de son activité) et dans le secteur alimentaire (1 %). En 2010, la société a réalisé 845 M€ de ventes. Via ces diverses opérations, elle table sur un chiffre d'affaires proche de 900 M€ pour 2011. D'ici la fin de l'année, elle disposera de 29 sites de production pour un effectif de 6 500 salariés.

 

« Il n'y aura pas de suppressions de postes, plutôt des projets de créations »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles