Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Famar vend à la découpe ses sites français

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

,
Famar vend à la découpe ses sites français

Le site Famar de Saint-Genis-Laval

© Famar

En grande difficulté financière, le sous-traitant grec va vendre l’ensemble de ses sites industriels en Europe et au Québec. Quatre sites sont concernés en France et 3 400 emplois sont en jeu.

Le façonnier Famar est en grande difficulté. Le groupe a en effet annoncé la vente de ses 11 sites européens, dont quatre en France, et de son site basé à Point-Claire au Québec. Arrivé en mai 2019 pour redresser l’entreprise, le président Patrick Puy n’a pas trouvé les liquidités suffisantes, estimées à 30 millions d’euros, pour assurer le fonctionnement des usines du groupe. Famar espère trouver des repreneurs pour ses sites, d’ici à la fin du mois de juillet.

Sur le site orléanais, selon nos confrères de la République du Centre, c’est le CDMO suédois Récipharm qui serait intéressé et aurait déjà visité l’usine de La Source. Selon nos informations, au moins un autre sous-traitant pharmaceutique se montrerait intéressé par l’usine d’Orléans.

A l’heure actuelle, c’est l’avenir du site de Saint-Genis-Laval dans le Rhône qui suscite le plus d’inquiétudes. L’usine lyonnaise a en effet été placée en redressement judiciaire, le 24 juin dernier. Acquis en 2004 auprès d’Aventis, ce site est spécialisé dans la formulation et le conditionnent de médicaments sous différentes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Abbvie s'empare de Mavupharma

Abbvie s'empare de Mavupharma

Le laboratoire renforce son pipeline en oncologie avec une petite molécule en phase précoce Après le rachat d’Allergan, Abbvie réalise une acquisition bien plus modeste. Le laboratoire américain a mis la[…]

16/07/2019 | AcquisitionAbbVie
Echec clinique pour Amgen et Novartis

Echec clinique pour Amgen et Novartis

Abivax augmente son capital de 12 millions d’euros

Abivax augmente son capital de 12 millions d’euros

Boehringer Ingelheim met la main sur Amal Therapeutics

Boehringer Ingelheim met la main sur Amal Therapeutics

Plus d'articles