Nous suivre Industrie Pharma

Famar se renforce dans la lyophilisation

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

Le façonnier grec Famar a inauguré le 22 septembre dernier, sur son site de Saint-Rémy (Eure-et-Loire), l'installation de deux lyophilisateurs supplémentaires. Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un programme d'investissement de 25 millions d'euros engagé depuis 2007, date de la reprise du site à l'américain Abbott. Avec un total de six lyophilisateurs sur une surface de 200 m2, « Saint-Rémy devient l'un des grands acteurs du stérile et de la lyophilisation en Europe » a déclaré Régis Martin, président des opérations. Le dirigeant a par ailleurs annoncé un autre projet stratégique qui vise à fusionner les deux sites orléanais de Champs de mars et de La Source « en une seule plateforme de 700 personnes avec augmentation des capacités de production ». L'Usine Nouvelle rapporte que ce projet va s'accompagner d'ici à 2013 de 30 M€ d'investissements, avec toutefois deux plans sociaux pour redimensionner les effectifs.

Présent en France depuis 2001, Famar y opère cinq sites de production rachetés successivement à des industriels de la pharmacie et qui ont permis la sauvegarde de 1 600 emplois : Orléans Champs de mars (repris à Novartis en 2001), L'Aigle (repris à Aventis en 2001), Saint-Genis Laval (repris à Aventis en 2004), Saint Rémy (repris à Abbott en 2007), Orléans La Source (repris à Jonhson et Jonhson en 2009). A l'heure de la mutation de l'industrie pharmaceutique et de la consolidation de sa sous-traitance, Régis Martin a expliqué la nécessité pour Famar d'accroître sa compétitivité et « d'investir dans des technologies compliquées, uniques, à forte valeur ajoutée », estimant que la France avait une carte à jouer. Déjà le groupe s'est positionné dans le stérile et la lyophilisation avec Saint-Rémy, dans les gros volumes de liquides et pâteux avec le site de Champ de mars à Orléans. La bioproduction pourrait être dans le futur l'un des nouveaux domaines d'expertise du groupe. Régis Martin a expliqué qu'avec le savoir faire de Saint-Rémy, « l'écart entre Famar et les biotechnologies s'était sensiblement réduit ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles