Nous suivre Industrie Pharma

Façonnage : Roche : le site de Fontenay sous Bois devient Cenexi et s'ouvre à la production à façon

Sujets relatifs :

,
Le seul site de production français de Roche, situé à Fontenay-sous-Bois en région parisienne, s'apprête à entrer dans une nouvelle phase de son histoire, débutée en 1987, date de l'ouverture du site. En effet, à compter du premier janvier prochain, il deviendra une filiale autonome de Roche, baptisée Cenexi, qui s'ouvrira à la sous-traitance tout en poursuivant son activité pour le compte du groupe. Venant rejoindre la quarantaine de façonniers français, dont Famar, Patheon ou encore Haupt Pharma et Nextpharma (présent en France via sa filiale Biophelia), Cenexi veut jouer un rôle durable dans le secteur. Selon Philippe Mougin, directeur général de Cenexi, « notre démarche n'est pas temporaire et s'inscrit dans une stratégie à long terme ». Une volonté qui, au-delà de l'appareil de production du site de Fontenay, se traduit dans les faits par une offre devant permettre la formation « d'un véritable partenariat avec nos clients », affirme Philippe Mougin, qui précise que « notre prestation ne se cantonne pas à la production ». Le groupe propose également une gamme de services couvrant le transfert de production (à travers une équipe dédiée), la réalisation de dossiers d'enregistrement (les équipes de Fontenay ont déjà conduit des enregistrements dans 115 pays), le développement analytique et les études de stabilité. Mais également le développement graphique personnalisé des emballages. En outre, Cenexi disposera dès janvier d'une direction financière propre, confiée à Claude Baron, actuellement en charge du contrôle de gestion au sein de la direction générale de Roche France. La création de Cenexi, initiée localement il y a environ deux ans, constitue une "troisième voie" dans la stratégie adoptée par Roche pour faire face, comme ses concurrents, à des surcapacités en Europe. Car jusqu'alors, le groupe suisse avait privilégié la cession de certains de ses sites (celui de Milan en Italie, vendu à Patheon ; celui de Bladel aux Pays-Bas, repris par Famar) ou plus radicalement leur fermeture. La naissance de Cenexi permet ainsi au groupe de valoriser l'expertise des équipes du site de Fontenay ainsi que ses actifs. Un appareil de production "up-to-date" Cenexi s'appuiera sur l'un des plus importants sites de production du groupe en Europe, dont l'activité est tournée à 75 % vers l'export, dans plus de 70 pays dans le monde, avec une expertise qui couvre le marché pharmaceutique OTC et éthique. Fort de sa dimension internationale, le site de Fontenay-sous-Bois dispose actuellement d'une capacité annuelle de production de 200 millions d'ampoules injectables, 1 000 tonnes de comprimés, 10 millions de flacons de sirops. Et de 120 millions de boîtes en ce qui concerne l'emballage (formes solides, injectables, suppositoires et sirops). Employant 485 personnes, l'usine parisienne a vu partir il y a trois ans son activité de synthèse chimique, redéployée sur d'autres sites du groupe en Europe et en Chine. Cette réorientation de l'activité du site, s'est accompagné d'une forte volonté du groupe d'investir à Fontenay : au cours des cinq dernières années, ce sont 65 millions d'euros d'investissements qui ont été réalisés. Des investissements qui ont notamment permis la remise à neuf de la zone d'emballage, qui dispose désormais de huit lignes dédiées aux blisters, trois aux formes solides, et quatre aux ampoules, toutes disposant d'un système automatisé de gestion des flux d'air. Ainsi que l'installation de cinq nouvelles presses informatisées pour la production de comprimés, tandis que la mise sous blister bénéficie depuis peu d'un système de contrôle qualité par vidéo. Tout comme les ateliers de production d'ampoules, dont le contrôle est assuré par des machines optiques Eisai de dernière génération, permettant ainsi la détection de micro-félures, de défaut dans le scellage, de charbonnage (dépôt de résidus de combustion formés lors du scellage des ampoules) ou encore de la présence éventuelle de corps étrangers (à une cadence de 24 000 comprimés par heure). Parallèlement, Cenexi a entièrement revu le système de distribution d'eau purifiée. Côté stockage, le magasin automatique a également été réaménagé, alors que la gestion des flux de marchandises avec l'utilisation de codes-barres permet à Cenexi de disposer d'une traçabilité complète, de la matière première au produit fini. Un soucis de la qualité qui constitue l'une des premières préoccupations de Cenexi, qui bénéficiera logiquement de l'expertise de Roche dans ce domaine. Les installations de Fontenay font chaque année l'objet d'audits, alternativement externes et internes. Externe, en accueillant les inspections des agences sanitaires internationales, mais également des audits internes conduits par des équipes de Bâle, dont le dernier a eu lieu fin novembre. Des audits internes parfois plus contraignants que ceux des agences. Alors que le site de Fontenay travaille déjà pour le compte de clients extérieurs au groupe (environ 10 % de son activité), Philippe Mougin affiche l'ambition de Cenexi : « nous ne nous fixons pas de limite quant à la progression de ce ratio », indique-t-il. Reste que l'objectif à long terme de Cenexi est de figurer « parmi les leaders européens de la sous-traitance européenne ». Une aspiration qui pourrait conduire Cenexi à réaliser des acquisitions une fois que son offre aura démontré son attractivité, au fur et à mesure que le marché du façonnage poursuivra sa concentration.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles