Nous suivre Industrie Pharma

Façonnage : Recordati cède Sophartex à Synerlab France

Sujets relatifs :

,
L'italien Recordati a annoncé la cession de sa filiale française Sophartex, spécialisée dans le façonnage, à Synerlab France (filiale du belge Synerlab), pour un montant total de 25,6 millions d'euros. Somme qui comprend, outre 17,3 millions d'euros pour la transaction en elle-même, le remboursement d'un prêt de 5,3 millions d'euros accordé à Sophartex par Bouchara-Recordati, ainsi que le versement d'un dividende de 3 millions d'euros. Synerlab est déjà présent dans le façonnage pharmaceutique via sa filliale Laboratoires BTT, basée à Erstein (Alsace) et rachetée en 2001. Ce dernier a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros et emploie 200 personnes. Sophartex, basé à Vernouillet (Eure), était tombé dans le giron du groupe italien en 2000 dans le cadre de l'acquisition du laboratoire français Bouchara, dont il était l'une des filiales. Sa vente avait été envisagée par Recordati dès cette acquisition, Sophartex ne faisant pas partie de son cœur de métier. La compagnie, qui réalise un chiffre d'affaires d'environ 43 millions d'euros, dont 30 % pour le compte de Bouchara-Recordati, constitue l'un de ses deux sites français de production, avec celui de Doms-Recordati à Montluçon (Allier). Sophartex a lancé un investissement de 9 millions d'euros sur son site de Vernouillet dans la un nouveau bâtiment de production, qui lui permettra de faire face à la hausse de la demande, alors que le site tourne à pleines capacités. Le site devrait ainsi accueillir un bâtiment de 5 000 m 2 , principalement dédié à la production de formes sèches, et permettra à Sophartex d'accroître ses capacités d'environ 25 %. Des capacités qui s'élèvent actuellement à environ 80 millions d'unités, dont 60 pour les formes sèches et 20 pour les formes liquides. De son côté, BTT a mis en service un laboratoire de microbiologie représentant un investisement de 800 000 d'euros, et ses capacités vont être augmentées pour un montant de 4,5 millions d'euros. Pour Recordati, cette opération entre dans le cadre du recentrage des activités du groupe sur la pharmacie. Une stratégie qui devrait également conduire le groupe à se séparer très prochainement de son activité chimie fine pharmaceutique. Cette opération avait été annoncée en septembre dernier, et s'est déjà traduite par la suppression de 140 postes au sein de ses deux usines de chimie fine de Campoverde et Opera près de Milan. Recordati rachète 49 % du polonais Polfa Kutno Parallèlement, Recordati a acquis une participation de 49 % dans le polonais Polfa Kutno. Recordati n'était pas seul à vouloir s'emparer du Polonais : le génériqueur américain Ivax avait annoncé son intention de prendre le contrôle d'entre 75 et 100 % de Polfa Kutno, sans pour autant concrétiser son offre. Le laboratoire polonais, présent dans les médicaments éthiques et OTC, a vu ses ventes progresser d'environ 20 % sur la période 2000-2003, pour atteindre 55,1 millions d'euros au dernier exercice, pour un bénéfice net de 6,9 millions d'euros. En 2003, Recordati a pour sa part enregistré un chiffre d'affaires de 488 millions d'euros, en légère baisse de 1,1 %. Son bénéfice net a quant à lui chuté de 52,7 %, à 23,7 millions d'euros. La Pharmacie a généré 424 millions d'euros de ventes (+2,3 %) pour un résultat opérationnel de 85,5 millions d'euros. L'activité chimie fine a vu son chiffre d'affaires baisser de 19 % à 63,5 millions d'euros, pour une perte opérationnelle de 4,5 millions d'euros. Pour 2004, le groupe est optimiste : « nos perspectives de croissance cette année sont brillantes » affirme son p-dg Giovanni Recordati, qui mise sur le développement des ventes de lercanidipine, un traitement de l'hypertension. Commercialisé sous les marques Zanedip et Lercadip, une formulation à libération contrôlée de ce produit est actuellement développée avec l'américain LifeCycle Pharma. Ses ventes se sont élevées en 2003 à 91,5 millions d'euros, en hausse de 6,8 %, soit 21,6 % du CA de la division Pharmacie. En France, ses ventes ont atteint 15,7 millions d'euros, en progression de 68,3 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles