Nous suivre Industrie Pharma

Façonnage : Les laboratoires Poirier rachètent Biophelia à NextPharma

Sujets relatifs :

,
Les laboratoires Poirier, PME implantée dans l'Indre-et-Loire, créent la surprise en rachetant le façonnier Biophelia, filiale du groupe NextPharma placée en redressement judiciaire depuis octobre 2004 (CPH n°299).
Cette acquisition, d'un montant de 3,5 millions d'euros, concerne le site de Monts, également en Indre-et-Loire, spécialisé dans les formules sèches et qui produit 500 millions de comprimés et 150 millions de gélules et de dragées par an. NextPharma ne disposera ainsi plus que d'une seule usine en France, à Limay (Yvelines), spécialisée dans les formes liquides et pâteuses. Le site de Monts avait déjà fait l'objet d'un plan d'investissement par NextPharma, en matière d'équipements, d'organisation et de systèmes qualité et informatiques d'un montant global d'environ 10 millions d'euros depuis 2001, estime Etienne David, le directeur de l'usine. Mais cette restructuration, venant s'ajouter à la fermeture du site de Chambray-lès-Tours et au licenciement de 80 personnes, n'avait pas permis à Biophelia d'éviter la chute d'un million d'euros de son chiffre d'affaires, en raison de « l'application d'une nouvelle politique de santé publique suscitant un risque de changement d'indication et de déremboursement de certains médicaments », selon la société. Dans un premier temps, les Laboratoires Poirier comptent poursuivre les contrats de Biophelia dont les carnets de commandes sont pleins pour les six prochains mois. Puis, l'objectif est d'« augmenter la capacité de production de près de 60 %, en réorganisant les services et en remaniant les techniques de production et l'organisation horaire », indique Patrick Poirier, p-dg du laboratoire éponyme. « Nous effectuons actuellement un audit afin d'évaluer le potentiel de production en termes de matériel et de ressources humaines », a-t-il précisé. Il compte néanmoins licencier 42 personnes. Cette réorganisation, prévue dans le courant de l'année prochaine, va permettre à la société de s'octroyer de nouveaux contrats, toujours dans la fabrication de gélules, dragées et comprimés, avec les clients actuels de Biophelia, notamment Merck KGaA, Sandoz et bon nombre d'autres génériqueurs, mais aussi avec de nouveaux partenaires. Laboratoires Poirier multiplient ses ventes par 3,7 Avec Biophelia, le chiffre d'affaires consolidé des Laboratoires Poirier va atteindre 13 millions d'euros, soit 3,7 fois plus qu'actuellement (3,5 M€). La société a donc pour objectif, à court terme, « de stabiliser le chiffre d'affaires afin de donner confiance aux investisseurs ». La société est spécialisée dans la mise au point de formulations à base d'oligoéléments, de plantes et de vitamines pour d'autres groupes, division qui réalise 1,5 M€de chiffre d'affaires annuel. Quant à la filiale Serom, elle effectue des analyses biologiques et physico-chimiques pour l'industrie(pharmacie, agro-alimentaire, ...) : une activité générant 1,3 M€ de ventes annuelles. Enfin, les Labotaroires Poirier fabriquent des compléments nutritionnels dans le domaine du bien-être et de la remise en forme pour son propre compte ou d'autres entreprises (chiffre d'affaires de 700000 e).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles