Nous suivre Industrie Pharma

Evotec et Roche développent conjointement un composé

Audrey Fréel
Evotec et Roche développent conjointement un composé

Activités de Roche en 2010

© Source : Roche

Les deux laboratoires collaborent pour le développement d'un produit appartenant à Evotec dans le domaine de la maladie d'Alzheimer. Un partenariat qui pourrait rapporter jusque 820 M$ au laboratoire allemand et qui viendra enrichir le pipeline de Roche.

A peine quelques semaines après avoir engagé un partenariat pour développer des biomarqueurs en oncologie (CPH n°556), Evotec et Roche s'unissent à nouveau. Cette fois-ci, les deux groupes vont collaborer dans le secteur des maladies neurodégénératives. Ils ont conclu un accord d'exclusivité mondiale portant sur le développement et la commercialisation du composé EVT 302 développé par Evotec dans le domaine de la maladie d'Alzheimer. Selon les termes de l'accord, Roche fournira un paiement initial de 10 millions de dollars (7,1 M€) au laboratoire allemand. Ce dernier pourrait ensuite recevoir jusqu'à 820 M$ de paiements additionnels selon les étapes de développement et de commercialisation. Le laboratoire suisse sera responsable du développement clinique, de la fabrication et de la commercialisation du médicament. Il débutera les études dès 2012 afin d'obtenir une preuve de concept. Le composé EVT 302 est un puissant inhibiteur de monoamine oxydase de type B (MAO-B). Cette enzyme est notamment responsable du catabolisme de la dopamine au niveau neurologique et contribue à la production de radicaux libres. Ces derniers causent du stress oxydatif au niveau neurologique qui est suspecté de contribuer au développement de la maladie d'Alzheimer. Ces inhibiteurs MAO-B pourraient ainsi traiter les symptômes de cette maladie et potentiellement ralentir sa progression.

 

 

« L'ajout d'EVT 302 à notre pipeline dans le domaine du système nerveux central complète les autres approches que nous étudions », indique Jean-Jacques Garaud, responsable de l'activité Pharma Research et Early Development de Roche. En effet, le groupe suisse développe aussi actuellement des composés thérapeutiques ciblant la protéine tau et le peptide bêta-amyloïde pour le traitement de la maladie d'Alzheimer. Mais les traitements ciblant le système nerveux central (SNC) sont encore minoritaires dans le portefeuille d'activité du Suisse. En 2010, l'activité SNC n'a représenté que 3 % du chiffre d'affaires de la division pharmaceutique de Roche, soit une légère progression de 2 % par rapport à l'année précédente. La division pharma du groupe suisse a enregistré 37 millions de francs suisses (30,5 M€) en 2010 et représente près de 80 % du chiffre d'affaires total du groupe. Le développement et la commercialisation du composé EVT 302 lui permettraient ainsi de renforcer les ventes de son activité SNC pour les prochaines années et d'élargir son pipeline de traitements pour la maladie d'Alzheimer. Un enjeu de taille puisque cette maladie touche environ 35 millions de personnes au niveau mondial.

 

 

 

 

« Evotec pourrait recevoir jusqu'à 820 M$ »

 

EVT 302 enrichit le portefeuille de Roche

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles