Nous suivre Industrie Pharma

Eurofins reprend le Belge Labo Van Poucke

D.O.

Le spécialiste de la sous-traitance analytique continue de renforcer ses actifs pour la pharmacie. Après avoir repris, en ce début d'année, le Brésilien Pasteur Group (CPH n°828) et le Britannique Selcia (CPH n°831), Eurofins s'est emparé cette fois de Labo Van Poucke (LVP), laboratoire belge spécialisé dans le diagnostic clinique. Cette acquisition, dont le montant exact n'a pas filtré, lui permet d'avoir un point d'entrée sur le marché des tests cliniques en Belgique. Dans le détail, Eurofins va pouvoir accéder au portefeuille de solutions de LVP, notamment pour la sérologie, l'hématologie, la chimie, l'immunologie, la microbiologie et la biologie moléculaire. En outre, le Belge détient des actifs pour le secteur de l'eau potable et de l'analyse vétérinaire. Ces actifs viennent rejoindre ceux que le spécialiste de la sous-traitance analytique détient suite à l'acquisition de Lifecodexx et de Genoma en diagnostic pré-natal (CPH n°807). « En retour, LVP va avoir accès à l'ensemble des services et des capacités du groupe Eurofins, ce qui va accroître considérablement le portefeuille d'analyses de LVP », indique Gilles Martin, p-dg d'Eurofins. S'appuyant sur un réseau de 400 laboratoires dans 42 pays, le groupe Eurofins, qui emploie 30 000 salariés, revendique un chiffre d'affaires de 2,54 Mrds € en 2016.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Ingénierie : Expleo s’empare d’Assystem Care

Ingénierie : Expleo s’empare d’Assystem Care

Le spécialiste de l’ingénierie Expleo a signé un accord en vue de l’acquisition de l’activité Sciences de la vie et chimie de son homologue Assystem. Devant être finalisée au 1er janvier[…]

Logistique : Ceva investit dans un centre de stockage en Hongrie

Logistique

Logistique : Ceva investit dans un centre de stockage en Hongrie

Filtration : Donaldson s’empare de Solaris Biotechnology

Filtration : Donaldson s’empare de Solaris Biotechnology

Sartorius investit 100 millions d’euros pour doper ses capacités en France

Sartorius investit 100 millions d’euros pour doper ses capacités en France

Plus d'articles