Nous suivre Industrie Pharma

Equipements chimiques/De Dietrich Process Systems : des résultats meilleurs que prévu dans la filtration

Sujets relatifs :


Le groupe De Dietrich a réalisé un chiffre d'affaires de 127,5 M€ en 1999 dans le domaine des équipements pour la chimie, soit une hausse de 60,9 % par rapport à l'exercice précédent. Cette croissance provient du rachat en janvier 1999 du suisse Rosenmund-Guédu, leader mondial de la filtration pour la chimie fine et la pharmacie. A cette occasion, le groupe qui était uniquement présent dans l'acier vitrifié avec une place de numéro deux mondial derrière Pfaudler (groupe Robbins & Myers), a rebaptisé sa division De Dietrich Process Systems. Le résultat d'exploitation atteint 13,2 M€, en hausse de 63,2 % et le résultat net ressort 5 M€ (6,5 M€ avant amortissement des survaleurs), contre 5,1 M€ un an plus tôt. Autres chiffres clés : la capacité d'autofinancement s'établit à 10,9 M€ (+80,7 %), le ratio résultat d'exploitation sur capitaux employés atteint 20,1 % et le ratio résultat net sur capitaux propres 11 %. L'année 1999 a été marquée par une baisse d'activité dans l'acier vitrifié notamment au Japon où le groupe a fermé une petite usine d'une quinzaine de personnes. " L'acquisition de cette usine a été un échec. Le marché japonais est très déprimé en raison d'une entente sur les prix découverte par les autorités anticartel ce qui a conduit à un effondrement des prix " explique Régis Bello, président-directeur général de De Dietrich. En revanche, l'activité filtration s'est très bien comportée, avec des résultats meilleurs que prévu. Le groupe a démarré l'année 2000 avec l'annonce de l'acquisition de l'allemand QVF, numéro un mondial des composants et systèmes en verre pour la chimie. Cette entreprise correspondant au regroupement des anciennes activités de Corning et de Schott réalise un chiffre d'affaires de 85 M€ pour un effectif de 600 personnes. Ses principales usines sont implantées en Allemagne et en Angleterre, mais QVF possède également un gros atelier en France à Bagneaux-sur-Loing. " En deux ans, la division va passer de 70 M€ à 220 M€ de chiffre d'affaires grâce à Rosenmund-Guédu et à QVF " commente R. Bello. Dernière opération en date : le groupe vient de renforcer ses structures en Afrique du Sud en devenant l'unique actionnaire du joint-venture DD Glass Lining dont il ne détenait que 40 % du capital. Ce petit atelier de service et de réémaillage servira désormais de base pour les trois activités de De Dietrich Process Systems : l'acier émaillé, la filtration et les composants et systèmes en verre. Ces opérations de croissance externe, qui ne devraient pas être les dernières, correspondent à une volonté d'offrir des systèmes complets pour les ateliers de chimie fine et de production pharmaceutique, du pilote à l'échelle industrielle.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Endress+Hauser s'empare de Kaiser Optical Systems

Endress+Hauser s'empare de Kaiser Optical Systems

Le groupe suisse a annoncé l'acquisition de l'Américain Kaiser Optical Systems, filiale de Rockwell Collins spécialisée dans les instruments de spectroscopie Raman.La transaction, dont le montant demeure confidentiel, permet à[…]

Bioaxial lève 1,9 M€

Bioaxial lève 1,9 M€

Median Technologies décroche deux contrats

Median Technologies décroche deux contrats

Rockwell affiche sa stratégie

Rockwell affiche sa stratégie

Plus d'articles