Nous suivre Industrie Pharma

Enzymes/DSM investit 275 MF dans deux nouvelles usines

Sujets relatifs :

,

Le groupe hollandais DSM va investir environ 45 MF dans une nouvelle usine d'enzymes à Delft (Pays-Bas). Opérationnelle en l'an 2000, cette nouvelle unité renforcera la position leader de DSM sur le marché des antibiotiques. Les enzymes produites sur le site seront utilisées comme catalyseurs dans la production d'antibiotiques (comme la céphalexine) et de certains intermédiaires (comme le 7-ADCA ou acide 7-amino-désacétoxy-céphalosporanique). Ces procédés biotechnologiques sont moins coûteux, consomment moins d'énergie et donnent des produits plus purs que les voies chimiques traditionnelles. Par ailleurs, le groupe avait annoncé en novembre dernier un investissement de 750 MF dans une nouvelle unité destinée à la production de l'intermédiaire 7-ADCA. Cette dernière utilisera un procédé de fermentation totalement nouveau, mettant en ?uvre des micro-organismes améliorés par des techniques d'ADN recombinant, ce qui permet de réduire le nombre d'étapes de synthèse (Chimie hebdo n°27, p.16). L'activité Anti-Infectives de DSM a été formée suite à l'intégration de la division de produits pharmaceutiques de Gist Brocades, de DSM Deretil et du joint-venture DSM/Gist-Brocades Chemferm. Le portefeuille de DSM n'était jusqu'alors basé que sur trois domaines : polymères et matériaux de performance, résines et plastiques transformés, et chimie industrielle et chimie fine. Suite à cette intégration, le groupe a pu se positionner comme acteur mondial de premier plan dans le secteur de la chimie fine et des biotechnologies -notamment les enzymes- destinés à la pharmacie et à l'alimentation. Gist-Brocades a apporté sa position de premier producteur mondial d'antibiotiques au groupe hollandais, qui est désormais leader dans le domaine des pénicillines, céphalosporines et dérivés de ces produits. Au total, la division DSM Anti-infectives produit dix antibiotiques ayant des effets thérapeutiques différents. Avec un effectif de 4000 personnes, elle réalise un chiffre d'affaires de 3,9 Mrds F par l'intermédiaire de ses sites de production aux Pays-Bas, au Portugal, Mexique, Pérou et en Espagne, Italie, Suède, Inde, Chine, Egypte. Par ailleurs, le groupe annonce un investissement de 230 MF dans des installations de production d'enzymes à Seclin (France), destinées au domaine de l'alimentation humaine et animale. Opérationnelles au second semestre 2000, elles mettront en ?uvre des technologies les plus récentes, l'amélioration des installations existantes et permettront une augmentation des capacités. DSM Food Specialties, qui réalise un chiffre d'affaires de 1310 MF, compte renforcer sa position déjà importante de fournisseur pour les enzymes sur les marchés des aliments, des boissons et de l'alimentation animale. Utilisées dans la production de produits laitiers, carnés et boulangerie, dans la bière, le vin, les jus de fruits, l'alimentation animale, etc., les enzymes en alimentation représentent un marché mondial estimé à environ 3 Mrds F, qui enregistre une croissance continue de l'ordre de 6 à 7 % par an. Caractérisé par de rapides développements technologiques, ce domaine doit répondre à des exigences de plus en plus forte quant à
la qualité et à la sécurité du produit et des procédés de fabrication. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles