Nous suivre Industrie Pharma

Environnement : Une décharge chimique découverte en Alsace

Sujets relatifs :

Un agriculteur vient de découvrir près de 600 tonnes de déchets toxiques enfouis dans son champ près d'Hagenthal-le-Bas (Haut-Rhin).
Mélangés à des gravats, ces déchets enterrés depuis plus de 50 ans seraient remontés à la surface à la suite d'un labourage. « Pour l'instant, 600 à 650 tonnes ont été excavées sur 5 mètres de profondeur », explique Daniel Hubé, missionné par la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (Drire) d'Alsace. « Il n'est pas encore possible d'estimer la quantité totale enfouie, car les travaux de creusement vont se poursuivre quelques jours », a-t-il ajouté. Le Groupement des industries chimiques bâloises (IGDRB) comprenant notamment Novartis, Ciba et Syngenta, est officiellement responsable de la dépollution de plusieurs décharges que les industriels suisses avaient implantées de l'autre côté de la frontière, en Alsace, aux confins de la France, de la Suisse et de l'Allemagne. L'organisation a indiqué dans un communiqué que « ces travaux demanderont environ deux semaines ». Il a toutefois précisé qu'« un assainissement total s'accompagne cependant, aux dires des experts de la BCI et selon l'état actuel des connaissances, de risques encore difficilement estimables pour la santé et pour l'environnement ». Des négligences dénoncées par Greenpeace De son côté, Greenpeace dénonce régulièrement, comme c'est le cas pour la pollution actuelle, « l'attitude dilettante et imprudente » de la chimie bâloise, qui selon elle joue sur les oppositions internationales. Greenpeace avait déjà trouvé des déchets similaires en février 2005 dans une forêt voisine, en plein air. « Ces déchets comprenaient du nitrobenzène, produit nauséabond dont les émanations sont toxiques pour le sang et le système nerveux. Mais également des produits issus de la synthèse de colorants et beaucoup de substances encore inconnues », détaille Daniel Hubé. De plus, selon Greenpeace, les travaux de fouille « entrepris avec légèreté et négligence font courir le risque d'un écoulement vers les eaux souterraines. Sur le terrain, les militants de Greenpeace
ont constaté que la plupart des personnes ramassant
les déchets ne sont actuellement pas équipées de protection ». L'organisation demande un « arrêt immédiat des actuelles interventions jusqu'à ce que les personnels et la population soient protégés correctement. Nous exigeons une planification immédiate et soigneuse de l'assainissement complet, avec une amélioration des investigations historiques et l'exclusion de menaces pour l'eau potable ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles