Nous suivre Industrie Pharma

Environnement : détecter les résidus pharmaceutiques

Sujets relatifs :

,
Les chercheurs de l'Institut de chimie de l'université de Linz en Autriche ont développé, en collaboration avec l'Institut de chimie de l'eau de l'université technique de Munich, un nouveau procédé de tests rapides qui permettent de déterminer l'absence ou non du diclofenac dans l'eau. Cet analgésique peut être considéré comme un indicateur de la présence d'autres résidus pharmaceutiques dans l'eau. Aujourd'hui, les tests peuvent se faire sur le lieu du prélèvement avec seulement un échantillon de quelques millilitres. Le seuil de détection est de 20 ng par litre, pour une précision de plus ou moins 10 %. Les chercheurs se sont inspirés de l'organisme humain qui produit des anticorps pour reconnaître des antigènes spécifiques. D'un point de vue analytique, ces anticorps sont de puissants réactifs. En utilisant des anticorps qui se lient aux résidus pharmaceutiques dans l'eau, les chercheurs ont "simplement" à mesurer la quantité du complexe anticorps-antigène qui se forme. Pour cela, il existe déjà des procédés de dosage immunologique. La difficulté a résidé dans le fait que l'organisme produit des anticorps contre des macromolécules, or les résidus pharmaceutiques sont plutôt des molécules simples. Il a donc d'abord fallu lier des protéines à ces substances pour ensuite produire des anticorps adéquats. Les chercheurs sont parvenus de cette manière à produire un anticorps contre le diclofenac et ont développé le dosage immunologique correspondant. Source : Adit

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles