Nous suivre Industrie Pharma

En bref : Cellectis, Calixar, Univercells, Gilead

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
En bref : Cellectis, Calixar, Univercells, Gilead

© DR

Cellectis place 47 M€ sur le Nasdaq

Le spécialiste français de cellules CAR-T Cellectis a annoncé avoir réalisé l’émission et le placement d’actions ordinaires sous la forme d’American Depositary Shares (ADS) pour un montant total brut d’environ 47 millions de dollars (39,5 M€) sur le Nasdaq, dans le cadre de son programme « At the Market ». Ce sont plus précisément 2.415.630 nouvelles ADS et autant d’actions ordinaires sous-jacentes qui ont été émises au profit de certains investisseurs institutionnels spécialisés, par voie d’augmentation de capital, à un prix de 19,50 dollars par ADS.

Calixar investit 1 M€

La biotech lyonnaise a annoncé un investissement d’un million d’euros, soutenu par Bpifrance, dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Calixar entend en effet constituer un pipeline de protéines membranaires qui seront, par la suite, cédées sous licence exclusive aux industriels de la pharmacie, pour la recherche de nouveaux candidats-médicaments, tels que des petites molécules et des anticorps conformationnels, et pour le développement de nouveaux vaccins plus performants.

Univercells va produire au Sénégal

La biotech belge Univercells a annoncé la signature de lettres d’intention pour deux projets de bioproduction au Sénégal. Univercells s’est en effet rapproché d’une délégation politique sénégalaise accompagnée des membres de l'Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF) et de l'Institut Pasteur de Dakar dans le but de renforcer la capacité technologique locale de bioproduction existante ainsi que la recherche biomédicale avec des partenaires internationaux.

Covid-19 : Gilead stoppe un essai de phase III du remdesivir

Le laboratoire américain a annoncé l’arrêt de l’essai de phase III évaluant l’antiviral Veklury (remdesivir) administré en intraveineuse chez des patients non hospitalisés à haut risque, atteints de Covid-19. Selon Gilead, cet arrêt n’est pas dû à des problèmes d'efficacité ou de sécurité, mais est lié à « l'évolution du paysage du Covid-19. » Le laboratoire considère en effet que le développement d'un traitement par perfusion de plusieurs jours, nécessitant une administration dans un établissement de santé, ne répond plus à un besoin non satisfait chez des patients non hospitalisés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Aux États-Unis, le Cyltezo (adalimumab-adbm) de Boehringer Ingelheim pourra désormais se substituer à l’Humira (adalimumab). La FDA vient d’accorder le statut de biosimilaire interchangeable au composé du[…]

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Plus d'articles