Nous suivre Industrie Pharma

Eli Lilly en perte de vitesse

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

La société américaine termine l'année 2011 sur des résultats contrastés. Malgré des ventes moroses au quatrième trimestre, entravées par la perte de deux brevets, Eli Lilly affiche une hausse de 5 % de son chiffre d'affaires 2011, qui s'élève à 24,29 milliards de dollars. En revanche, le résultat net qui s'établit à 4,35 Mrds $, accuse une perte de 14 %. De même, le résultat opérationnel recule de 15 % à 5,53 Mrds $. Ces derniers ont notamment été impactés par des charges spéciales telles qu'une augmentation des dépenses en R&D ainsi qu'une hausse de coûts liés à des développements cliniques et des restructurations. En fin d'année, Lilly a aussi fait face à la perte d'exclusivité de son antipsychotique vedette Zyprexa (olanzapine). Ce dernier occupe tout de même la première place des ventes, avec un chiffre d'affaires de 4,62 Mrds $ (-8 %). Mais pour l'année à venir, la chute sera plus rude, à l'instar de l'anticancéreux Gemzar qui avait perdu son brevet en novembre 2010. En 2011, ses ventes ont dégringolé de 61 % à 452 M$. Le groupe américain devra désormais compter sur l'antidépresseur Cymbalta (chlorhydrate de duloxetine), qui se hisse à la deuxième place avec 4,16 Mrds $ de ventes (+ 20%). Pour 2010, Lilly table, logiquement, sur une baisse de son chiffre d'affaires, qui devrait atteindre entre 21,8 et 22,8 Mrds $. Enfin, la division santé animale a, elle, généré 1,68 Mrd $ en 2011, soit une progression de 21 %. Elle a notamment enregistré un chiffre d'affaires de 896,8 M$ aux États-Unis (+ 16 %) et de 781,8 M$ (+ 27 %) à l'international. L'acquisition d'actifs vétérinaires de Pfizer en 2010 (CPH n°500) et de Janssen début 2011 (CPH n° 543) en Europe a notamment donné un coup de fouet aux ventes hors États-Unis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles