Nous suivre Industrie Pharma

Eli Lilly crée une société indépendante dans les traitements hospitaliers

J.C.

Le laboratoire américain a fondé une nouvelle société de biotechnologies en partenariat avec deux capital-risqueurs spécialisés dans les sciences de la vie : Care Capital et NovaQuest Capital. Eli Lilly détiendra une part du capital de cette société, baptisée BioCritica. Les détails financiers de l'accord n'ont pas été divulgués. Basé dans l'Indiana (États-Unis), via le soutien de BioCrossroads, un partenariat public-privé de cet état américain, BioCritica sera focalisé sur les traitements hospitaliers. Eli Lilly lui cédera les droits de développement et commerciaux pour le marché américain de Xigris (drotrécogine alfa activée), une poudre pour perfusion indiquée dans le traitement du sepsis sévère. Une pathologie entraîne chaque année la mort de plus de 200 000 patients rien qu'aux États-Unis, selon Lilly. L'accord stipule également que BioCritica pourrait à l'avenir acquérir les droits de Xigris en dehors des États-Unis. Lilly, qui touchera des redevances sur les ventes, pourrait également céder d'autres composés actuellement en développement dans le domaine des traitements hospitaliers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles