Nous suivre Industrie Pharma

Elan multiplie les transactions

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les mesures dissuasives pour se protéger se multiplient. Sous le coup d'une offre de rachat de Royalty Pharma, qu'il refuse, Elan ne cesse de lancer des opérations de croissance externe ou de remodelage de son portefeuille. Dans la foulée d'une offre de 1 milliard de dollars pour acquérir une part importante des revenus de l'Américain Theravance, le laboratoire irlandais vient d'annoncer pas moins de trois autres opérations stratégiques. La plus importante concerne l'acquisition de l'intégralité du capital du laboratoire autrichien AOP Orphan Pharmaceuticals. Focalisé sur les maladies rares et orphelines dans les aires thérapeutiques de l'oncologie, l'hématologie, la cardiologie, les maladies pulmonaires, la neurologie et les troubles métaboliques, AOP a généré l'an dernier 59 M€ de chiffre d'affaires pour un Ebitda ajusté de 15,5 M€. Ce laboratoire basé à Vienne et fondé en 1996, recense 145 salariés et compte quatre programmes de développement avancé dans son pipeline en hématologie, oncologie, cardiologie et pneumologie. Elan entend verser 263,5 M€, dont 175,7 M€ en numéraire et le reste en actions Elan, pour s'octroyer les 100 % du capital d'AOP. En fonction des résultats de certains franchissements d'étapes pour les programmes de développement clinique en cours, le laboratoire irlandais pourrait verser jusqu'à 270 M€ supplémentaires.

Autre cible : Newbridge Pharmaceuticals. Basé à Dubaï (Émirats Arabes Unis), recensant 40 employés, ce laboratoire est spécialisé dans la commercialisation sous licences de produits pharmaceutiques et biologiques sur les marchés de l'Afrique, du Moyen-Orient et de Turquie. Il est spécialisé dans les aires de l'oncologie, de l'immunologie, des troubles métaboliques, des maladies gastro-intestinales et des pathologies du système nerveux central. Elan a d'abord versé 40 M$ pour mettre la main sur 48 % du capital. L'accord comporte une option de rachat du reste des parts, aux mains actuellement de Kuwait Life Sciences Company et de Burrill et Company, pour un total de 244 M$ d'ici 2015.

Enfin, Elan a décidé de céder le développement de sa molécule ELND005, indiqué dans le traitement des troubles bipolaires et des phénomènes d'agressivité et d'agitation liés à la maladie d'Alzheimer, à Speranza Therapeutics. Un capital-risqueur est associé au projet pour le financement du développement de l'ELND005. Elan investira 70 M$ dans cette coentreprise pour conserver 18 % des parts et obtenir un droit à des redevances en cas de commercialisation. 62 % des parts de la coentreprise seront aux mains du capital-risqueur, dont l'identité n'a pas été révélée, les 20 % restants étant dévolus à Speranza Therapeutics. Ce projet permettra à Elan d'alléger les charges opérationnelles liées au développement de l'ELND005, estimées à 80 M$ pour la seule année 2013.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles