Nous suivre Industrie Pharma

Edulcorants de synthèse/Monsanto cède Canderel et Nutrasweet

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain Monsanto poursuit la stratégie qu'il avait défini au début de l'année : vendre ses activités dans les additifs alimentaires pour se recentrer sur les sciences de la vie (pharmacie et agrochimie). Après les alginates, c'est au tour des édulcorants de synthèse -avec des marques renommées comme Canderel (Equal à l'étranger) et Nutrasweet- et des gommes alimentaires d'être mis en vente. L'ensemble de ces activités pèse plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires et représente 2100 employés. Les édulcorants de synthèse sont produits sur trois sites : Augusta en Georgie, Mount Prospect dans l'Illinois et Gravelines en France. En ce qui concerne les gommes, les lieux de production se situent à San Diego (Californie), Okmulgee (Oklahoma) et Knowsley (Grande-Bretagne). Le groupe américain conservera les activités de recherche nutritionnelle, lui permettant d'unir ses compétences en agrochimie et pharmacie dans la recherche de produits nutritionnels diététiques. Monsanto découvrit l'aspartame en 1965, dont le pouvoir sucrant vaut 200 fois celui du sucre, et s'en servit pour produire Nutrasweet, lancé sur le marché en 1981. Ce produit a connu son heure de gloire avec la croissance des sodas allégés au début des années 90. Depuis, le mouvement s'est ralenti, mais NutraSweet, l'édulcorant de synthèse le plus vendu au monde, reste rentable. Sa cession illustre le recentrage du groupe annoncé en novembre 1998. Celui-ci doit en effet réduire sa dette, suite à la série d'acquisitions réalisées depuis 1997 pour renforcer sa présence dans les biotechnologies. 8 Mrds $ ont été au total investis. A la fin de l'année dernière, Monsanto avait annoncé un plan de restructuration de 625 M$ (avec la suppression de 1700 emplois prévus en 1999), couplé à un programme de cessions de 1 Mrd $. Au mois de mai, Robert Shapiro, le président, avait revu les objectifs à la hausse en comptant retirer 1,5 à 2 Mrds $ de ces ventes. Les cessions déjà réalisées (Produits de jardin Ortho, NSC technologies, centres de remise en forme Wellbridge), couplées au succès de l'anagésique Celebrex et de l'herbicide Round up, devraient permettre au groupe d'assurer un avenir plus prometteur sur la base de ses nouvelles priorités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles