Nous suivre Industrie Pharma

Économie et stratégie : L'OMS donne l'alerte sur des produits de Sandoz

Sujets relatifs :

ALERTE DE L'OMS SUR DES MÉDICAMENTS SANDOZ La filiale de Novartis est sous la menace de perdre l'autorisation de vendre certains produits fabriqués en Afrique du Sud.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde le Suisse Sandoz, filiale du groupe pharmaceutique Novartis, l'avertissant qu'il risquait de perdre l'autorisation de vendre certains antibiotiques produits en Afrique du Sud, selon le Financial Times. Il s'agit notamment de combinaisons du rifampicin destinées à traiter la tuberculose et qui sont largement utilisées dans les pays en voie de développement. L'OMS a identifié cette année 41 problèmes liés à la « non-conformité et la divergence » de ses règles de « bonnes pratiques » dans l'une des usines sud-africaines de Sandoz située à Kempton Park, à l'est de Johannesburg. Selon le quotidien britannique, l'OMS a relevé des problèmes liés au risque de contamination et à la propreté sur le site de Sandoz. L'inspection a été réalisée en mai et depuis, Sandoz n'a pas été en mesure de remédier à la situation, précise l'organisation internationale. En conséquence, l'OMS « va recommander la suspension de la fourniture de tout composé pré-qualifié produit sur ce site et bloquer toute pré-qualification de nouveaux produits ». Alors que l'OMS a indiqué ne pas pouvoir inspecter l'usine avant l'année prochaine, Sandoz a affirmé vouloir trouver une date antérieure pour une visite des inspecteurs de l'organisation internationale. Cette annonce émerge peu de temps avant que la FDA ait émis une « alerte d'importation » aux états-Unis sur plus de trente produits de Ranbaxy issus de deux de ses usines en Inde, à Dewas et Paonta Sahib (CPH N°437). J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Dans un avis publié le 28 février 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande de ne plus utiliser les produits à base d'argile comme le Smecta (diosmeticte) chez les[…]

11/03/2019 | PanoramaPanorama
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles