Nous suivre Industrie Pharma

Économie et stratégie : 99 nouveaux projets soutenus par l'État

Sujets relatifs :

POLE DE COMPÉTITIVITÉ : 109 M€ POUR 99 PROJETS Le 6e appel à projets de R&D a débouché sur la sélection de 99 d'entre eux issus de 59 pôles de compétitivité. L'État va allouer 109 M€ de financement.
Le sixième appel à projets de recherche et de développement a débouché sur la sélection de 99 projets, sur 193 dossiers présentés, issus de 59 pôles de compétitivité. Dans le cadre de l'aide au financement, l'État va allouer une enveloppe globale de 109 millions d'euros pour l'ensemble des projets retenus. Les collectivités locales ont prévu de leur côté un financement à hauteur de 75 M?. Au total ce sont donc 184 M? qui devraient aider au financement. Depuis 2005, 554 projets émanant des pôles de compétitivité auront ainsi reçu des aides publiques d'un montant de 1,1 Mrd? dont 729 M? de la part de l'État, pour un montant total de dépenses de R&D de 3,6 Mrds?. Mi-septembre, un septième appel à projets sera également lancé. Parmi les élus du sixième appel, nombre de projets concernent directement les secteurs de la chimie et de la pharmacie. En pharmacie, TB-Dermatest, issu de Lyon Biopôle, s'attache à développer pour l'environnement hospitalier ou celui des établissements de soins un nouveau concept de test cutané pour le dépistage de la tuberculose latente. Projet qui pourrait être développé aussi dans les allergies médicamenteuses, la dermite de contact, ou les maladies auto-immunes de la peau. Baptisé Cohérence, un nouveau projet du pôle Cancer-Bio-Santé cherche à améliorer la précision du diagnostic de la tomographie à émission de positions au 18-fluorodeoxyglucose, une technologie d'imagerie médicale particulièrement utilisée en cancérologie, dans le but d'améliorer la définition et le traitement des tumeurs cancéreuses par radiothérapie externe. Dosca, du pôle Medicen, se concentre sur le développement de nouveaux composés anticancéreux obtenus par synthèse chimique, capables d'inhiber des protéines cibles. En chimie, les pôles Vitagora, Plastipolis, et Industries et Agro-Ressources travaillent sur le projet EMAC, pour la mise au point d'emballages dits “actifs”, qui permettent d'améliorer les caractéristiques organoleptiques et nutritionnelles des produits agro-alimentaires, notamment les produits carnés ou laitiers. Autre exemple, dans le secteur de la chimie verte, le projet Neofertil, du pôle Agrimip Innovation, qui vise à produire des biofertilisants basés sur la combinaison de différents microorganismes, destinés aux cultures stratégiques et au développement de nouvelles technologies agricoles. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles