Nous suivre Industrie Pharma

Drugs Discovery : Les peptides thérapeutiques marquent des points

Sujets relatifs :

Les peptides thérapeutiques semblent prometteurs en infectiologie et en cancérologie. Un article du Journal of Virology montre qu'un même peptide peut avoir une activité anti-infectieuse dirigée contre différentes familles de virus en bloquant leur entrée dans l'organisme.
Ce peptide comprend 20 acides aminés (aa), dérivés d'une séquence signal du facteur de croissance FGF (fibroblast growth factor). Il est efficace contre le virus de l'herpès et contre certains virus Influenza, notamment sur la souche H5N1. Son mécanisme d'action varie selon la concentration à laquelle il est utilisé. À haute concentration, le peptide tue le virus de l'herpès. À basse concentration, il bloque son entrée dans la cellule. Dans le cas du virus de la grippe, le peptide empêche l'entrée du virus en bloquant l'interaction de l'hémagglutinine virale, protéine de surface spécifique du virus, avec son récepteur sur la cellule. In vivo, des virus prétraités avec le peptide sont incapables d'infecter des souris. Selon les auteurs, l'activité anti-infectieuse du peptide semble être déterminée par sa séquence et non simplement par des interactions de charges ou hydrophobes. Dans un article du PNAS (Proceedings of the national academy of sciences), c'est également la séquence d'un autre peptide anti-microbien et la longueur de l'acide gras associé qui déterminent son spectre d'activité antimicrobienne, cette fois-ci. La structure en trois dimensions ne semblant pas critique. Constitués seulement de quatre acides aminés et d'une chaîne d'acides gras, ces peptides pourraient agir sur des souches déjà résistantes à certains antibiotiques. Dans le champ thérapeutique du cancer, les peptides ouvrent également des perspectives. Un autre article du PNAS signale la capacité qu'ont les « peptides obliques » - déjà connus pour leur faculté à déstabiliser les membranes cellulaires – à interférer avec l'angiogénèse. Des fragments dérivés de la prolactine humaine et de l'hormone de croissance de 14 acides aminés induisent l'apoptose endothéliale, inhibent la prolifération des cellules endothéliales ainsi que la formation de capillaires in vitro, et in vivo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Grâce à une technologie d'encapsulation d'actifs dans des polymères bioadhésifs, la start-up Nanosive entend mettre au point des écrans solaires plus sûrs et écoresponsables, utilisant moins[…]

17/12/2018 | InnovationDermatologie
L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

DNA Script automatise la production d'ADN par voie enzymatique

DNA Script automatise la production d'ADN par voie enzymatique

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Plus d'articles