Nous suivre Industrie Pharma

Drug discovery : Bayer cède sa participation dans Millennium Pharmaceuticals pour plus de 300 M$

Sujets relatifs :

,
Bayer vient d'annoncer simultanément avoir mis un terme au partenariat formé en 1997 avec la société américaine de biotechnologies Millennium Pharmaceuticals, ainsi que la cession de la participation qu'il détenait dans ce dernier. Bayer vient ainsi de vendre les 6,6 % du capital de Millennium à la banque d'investissement CSFB (Credit Suisse First Boston Corp.), pour un montant de 300 M$. Le groupe allemand réalise ainsi une plus value importante : il avait acquis cette participation en 1998 pour 97 M$, à l'occasion de la signature d'un accord de recherche. Accord de recherche auquel Bayer a par ailleurs mis un terme, à compter du 31 octobre, comme le prévoyaient les termes de la collaboration. Le groupe utilisera le fruit de la cession pour réduire sa dette, qui s'élevait à 7,8 milliards d'euros à la fin du premier semestre 2003. Ce chiffre avait diminué de 1,1 milliard d'euros au cours de la période, alors que Bayer s'est fixé comme objectif une réduction de sa dette à 7 milliards d'euros à la fin 2003. Cette alliance prévoyait la découverte par Millennium de 225 nouvelles cibles thérapeutiques pour le compte de Bayer, et ce dans diverses aires thérapeutiques : cardio-vasculaire, cancer, douleur, hématologie, maladies virales, urologie (incontinence urinaire et hypertrophie bénigne de la prostate). Une collaboration « couronnée de succès » selon Jan-Anderson Karlsson, directeur de la recherche de la division Pharmacie de Bayer HealthCare. Car son objectif initial a été dépassé, avec l'identification de 460 cibles thérapeutiques, dont 180 ont déjà été testées plus avant par Bayer. Deux projets issus de cette collaboration sont d'ailleurs entrés en essais précliniques, sans que Bayer ne donne plus de précisions sur ceux-ci. Malgré la fin de cette alliance, Bayer a obtenu de Millennium Pharmaceuticals la possibilité d'évaluer dans les sept prochaines années les 280 cibles découvertes dans le cadre de cette collaboration qui n'ont pas encore été étudiées « pour des raisons techniques » par Bayer. A l'issue de cette période, la propriété des cibles thérapeutiques concernées reviendra intégralement à Millennium. Cette cession intervient alors que la division pharmaceutique du groupe allemand se relève difficilement du retrait du marché, en 2001, de son traitement de l'hypercholestérolémie Baycol (cérivastatine). Alors que les actions en justice concernant ce produit se poursuivent aux Etats-Unis, et que la division a récemment retrouvé un peu de vigueur avec le lancement de Levitra (vardenafil), concurrent du Viagra, le sort de la division au sein du groupe demeure flou. Bayer a un temps cherché à s'allier avec un partenaire dans le cadre d'une entreprise commune dont il voulait détenir une majorité, avant d'abandonner cette perspective. La branche Pharmacie a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 3,58 milliards d'euros, en baisse de 22,9 %. Au cours du premier semestre 2003, la situation semble s'améliorer pour la pharmacie du groupe, avec une baisse du chiffre d'affaires limitée à 5,8 %. L'homologation de Levitra par la FDA en août dernier, et sa commercialisation sur le premier marché mondial en partenariat avec GlaxoSmithKline devrait stimuler les résultats de la division pour l'ensemble de l'exercice en cours.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles