Nous suivre Industrie Pharma

Drug delivery : Novo Nordisk arrête son insuline inhalable AERx

Sujets relatifs :

,
Après Pfizer, c'est Novo Nordisk qui abandonne le développement de son insuline inhalable, AERx.
Un produit qui était en phase III des essais cliniques et dont la commercialisation était programmée pour 2010. Le laboratoire, qui pourtant est le co-leader mondial des traitements du diabète aux côtés de Sanofi-Aventis, a pris cette décision après « une analyse détaillée des perspectives et du potentiel médical et commercial » de cette forme d'insuline. Plus précisément, Novo Nordisk avance plusieurs raisons pour cet arrêt. Tout d'abord, depuis le lancement du projet, la prise en charge du diabète de type 2 a changé: les patients commencent désormais leur traitement non pas avec de l'insuline classique, mais avec des insulines à longue durée d'action ou avec des mélanges d'insulines. De plus, il estime que le dispositif d'inhalation AERx, développé par la société américaine Aradigm Corp, « ne présente pas d'avantage significatif clinique ou en terme de confort par rapport aux dispositifs d'injection », comme son Flexpen. Une position qui est un réel camouflet pour Aradigm, pour lequel ce programme était le plus avancé, les autres éléments de son pipeline n'étant au mieux qu'en phase IIa. Aradigm devait toucher 5 % des ventes de ce produit, avec un marché qui pouvait atteindre 2 à 3 Mrds $ (1,36 à 2,04 Mrds €) en 2011. Novo Nordisk ne renonce pas pour autant aux formes inhalables Cette décision ne sera pas sans conséquence pour le laboratoire, puisqu'elle se traduira par une charge exceptionnelle de 1,3 milliard de couronnes danoises (174 M€) sur les comptes 2007 du laboratoire. Ce qui ne prend évidemment pas en compte le manque à gagner commercial. Autre implication, les patients qui étaient inclus dans les essais cliniques sur ce produit vont devoir changer de traitement. En outre, Novo Nordisk devrait annoncer des suppressions de postes, non chiffrées pour l'instant, sur son site californien de Hayward, en charge du développement clinique et de la production des inhalateurs AERx et des bandes d'insulines. Néanmoins, Novo Nordisk, à l'inverse de Pfizer, va pouvoir limiter les effets secondaires de cet échec. Il compte en effet réallouer le budget de R&D de ce projet sur d'autres dans son portefeuille. Le groupe a par ailleurs précisé qu'il n'abandonnait pas totalement l'inhalation comme méthode d'administration des traitements contre le diabète, mais qu'il allait concentrer ses efforts dans ce domaine sur des technologies à poudre sèche ou liquides, avec des dispositifs plus ergonomiques. Par ailleurs, ces travaux porteront exclusivement sur des insulines à longue durée d'action et sur les traitements à base de GLP-1. Des travaux qui seront menés à Hayward, mais aussi à Hillerod au Danemark. C.M.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles