Nous suivre Industrie Pharma

Drug delivery : Exubera: Nektar obtient 145 M$ de compensation de Pfizer

Sujets relatifs :

,
La vive réaction de Nektar suite à l'abandon unilatéral par Pfizer d'Exubera (CPH n°400) a apparemment porté ses fruits.
Le co-développeur de la première insuline inhalable homologuée par les autorités américaines et européennes vient en effet de signer avec le géant de la pharmacie un accord prévoyant le versement à Nektar de 135 millions de dollars (91,9 M€) pour la rupture de leur collaboration. Un accord à l'amiable qui concerne non seulement Exubera, mais aussi une insuline inhalable de deuxième génération, actuellement en phase I. Dans l'éventualité où Nektar trouverait un autre partenaire, Pfizer s'est également engagé à transférer ses droits sur ces programmes à son successeur. Pfizer et Nektar restent par ailleurs partenaires sur un autre projet, une hormone de croissance pégylée. Rappelons que Howard W. Robin, p-dg de Nektar, au lendemain de l'annonce de Pfizer (CPH n°398), avait affirmé être « très déçu de la performance de Pfizer dans la commercialisation d'Exubera », regrettant de plus de n'avoir pas été informé de la décision du retrait avant la publication du communiqué de presse. De tels propos détonent dans le milieu d'habitude si policé du secteur pharmaceutique et ont dû peser de tout leur poids dans les négociations de rupture entre les deux entreprises. Reste désormais à Nektar la lourde tâche de trouver un nouveau partenaire pour Exubera, ce qui ne sera pas facile. D'autant que d'autres projets d'insuline inhalable sont dans les tiroirs des autres principaux leaders du marché du diabète. Lilly et Alkermes ont fait avancer à l'échelle industrielle la fabrication de leur produit (CPH n°367), actuellement en phase III des essais cliniques. Et Novo Nordisk avait relancé en mars 2006 les tests d'AERx, au même stade de développement. C.M.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles