Nous suivre Industrie Pharma

Drug delivery : Ethypharm va supprimer 135 postes

Sujets relatifs :

, ,
Le laboratoire français Ethypharm, spécialiste des systèmes de libération contrôlée de médicaments, a engagé un plan de réduction des dépenses qui prévoit, en 2004, la suppression de 135 postes sur un total d'environ 600. Il y a environ trois ans, Ethypharm avait escompté une croissance à deux chiffres et investi dans des technologies innovantes issues des biotechnologies. « Mais la croissance a été plus modérée que prévue » a expliqué la direction. La société entend donc se recentrer sur son cœur de métier et fermer ses centres de recherche de Pessac (Gironde) et Angers (Maine-et-Loire) qui s'étaient spécialisés dans ces activités novatrices, telles que la micro-encapsulation des médicaments. Chacun des sites compte une vingtaine d'employés. Un troisième centre, situé à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), fermera également ses portes. Spécialisé dans la galénique classique à voie orale (masquage de goût et médicaments orodispersibles), c'est sa situation géographique et non son activité qui pose problème à Ethypharm. L'activité devrait donc être transférée en région parisienne, qui regroupe les trois sites de R&D et de production du laboratoire, à Houdan (Yvelines), Châteauneuf-en-Thymerais (Eure-et-Loir) et Grand-Quevilly (Seine-Maritime). Grâce à un environnement économique favorable en termes de R&D, les quelque vingt employés du centre de Sophia-Antipolis ont déjà presque tous retrouvé un emploi. Les mesures de suppressions de postes ne se cantonnent pas à ces trois centres de recherche. Elles touchent tous les sites de la société, y compris le siège situé à Saint-Cloud. Grâce à son plan d'économies, Ethypharm est déjà parvenu à réduire de façon significative ses pertes et prévoit un retour à la rentabilité en 2004.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles