Nous suivre Industrie Pharma

Double investissement pour BASF

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Double investissement pour BASF

Le site d'Equatec sur l'île de Lewis (Ecosse)

© BASF

Le groupe allemand a repris Equatec, un producteur écossais d'acides gras oméga 3. En outre, il a annoncé la délocalisation d'une unité américaine de production de vitamine E TPGS vers un site allemand.

Bien que numéro 1 mondial de la chimie, BASF ne délaisse pas pour autant ses activités pharmaceutiques. Il vient ainsi d'annoncer, coup sur coup, deux opérations stratégiques pour sa division Nutrition et santé. En premier lieu, il a mis la main sur l'Écossais Equatec, un producteur d'acides gras oméga 3 hautement concentrés, pour un montant demeuré confidentiel. Equatec dispose d'un site de production localisé sur l'île de Lewis (Écosse) qui emploie 47 salariés (voir photo). Ces derniers seront désormais intégrés au sein de la business unit Pharma Ingredients et Services de BASF, qui fait partie de la division Nutrition et santé. Le transfert devrait intervenir fin 2012. Cette acquisition permettra à BASF de renforcer son portefeuille de produits oméga 3 et de s'emparer, par la même occasion, d'une technologie unique de production. En effet, Equatec utilise des méthodes de séparation par chromatographie pour produire ses oméga 3. « Les technologies d'Equatec nous permettront de customiser les acides gras avec des ratios variables d'EPA (acide eicosapentaénoïque) et de DHA (acide docosahexaénoïque) à des niveaux de concentration de plus de 99% de pureté. C'est unique sur le marché », dévoile Martin Widmann, vice-président de l'activité Pharma Ingredients et Services de BASF. Dans le secteur pharmaceutique, les acides gras oméga 3 hautement concentrés sont utilisés pour traiter les maladies cardiovasculaires comme l'infarctus du myocarde. Ils sont aussi employés comme compléments alimentaires pour leur bénéfice sur la santé, notamment au niveau des yeux, du cerveau et du cœur. Un marché en pleine expansion selon BASF, qui prévoit une croissance à deux chiffres pour les années à venir. Fin 2011, la filiale BASF Plant Science avait d'ailleurs conclu un accord avec Cargill pour co-développer et commercialiser une nouvelle génération d'huile de canola (apparentée au colza) composée d'acides gras polyinsaturés riches en oméga 3 de type EPA et DHA (CPH n°570).

BASF relocalise un site américain

 

Toujours dans le secteur de la nutrition et de la santé, BASF a aussi récemment annoncé qu'il allait transférer la production de vitamine E TPGS (polyéthylène glycol succinate) de la marque Kolliphor de son site de Kankakee, dans l'Illinois (États-Unis) vers l'usine de Minden, en Allemagne. La production sur ce site devrait débuter au 1er trimestre de 2013 et le transfert sera définitif au 1er trimestre 2014. Le site de Kankakee continuera ses autres activités dans le secteur de la nutrition, la santé, la cosmétique et la chimie. Il produit actuellement plus de 400 produits. « La relocalisation permet de créer une usine de production plus centralisée, de réduire la complexité de mise en place de la production et de fournir des possibilités d'expansion future », explique Thorsten Schmeller, responsable du marketing de l'activité Pharma Ingredients et Services. Le site de Minden fabrique des ingrédients pharmaceutiques actifs (API) et des excipients depuis plus de 70 ans. Les vitamines E TPGS de la marque Kolliphor sont utilisées dans le secteur pharmaceutique, la nutrition et les cosmétiques pour améliorer la biodisponibilité des substances actives peu solubles. La division Nutrition et Santé de BASF a réalisé 1,88 milliard d'euros de ventes en 2011. Une activité minoritaire pour le groupe puisqu'elle représente 2,5% du chiffre total.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles