Nous suivre Industrie Pharma

Diagnostic : Siemens débourse 4,2 milliards d'euros pour reprendre l'activité de Bayer

Sujets relatifs :

,
Après son OPA sur Schering, Bayer a annoncé la vente de sa division Diagnostic à son compatriote Siemens pour 4,2 milliards d'euros. Avec cette opération,
Siemens monte sur la première marche du marché mondial des produits de diagnostic in vitro, actuellement dominé par Roche (22 % de part de marché) et Abbott (14 % de part de marché).
Les activités de la division Diagnostic de Bayer ont réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,4 Mrd h, dont 97 Mh en France. Elles comprennent plus précisément des systèmes de diagnostic pour l'hématologie, l'analyse d'urines, l'immunologie, la chimie clinique et les analyses moléculaires. Deux de ses segments seront néanmoins conservés par Bayer: les produits de diagnostic destinés aux patients diabétiques (lecteurs de glycémie), ainsi que les produits de contraste de Schering, qui constitueront une part importante de la future entité Bayer Schering Pharma. La vente rapportera 3,6 Mrds h après impôts à Bayer, qui justifie cette cession par son souhait de se concentrer sur les produits de santé (humaine et animale) directement destinés aux consommateurs finaux. Une manne financière qui permettra à Bayer de réduire, voire d'annuler l'emprunt de 1,3 Mrd h que le groupe avait initialement prévu de contracter. D'autre part, la levée de fonds de 4 Mrds h que comptait lancer Bayer sera probablement réduite de 500 Mh. En France, Bayer HealthCare Diagnostics a réalisé un chiffre d'affaires de 97 Me en 2005 et emploie 286 collaborateurs. Jusqu'à récemment uniquement présent dans le diagnostic in vivo, il avait déjà fait son entrée sur ce nouveau segment en mai dernier avec le rachat de l'Américain Diagnostic Products Corporation (DPC) pour 1,5 Mrd € (CPH n°339). Un acteur qui occupe de son côté 3 % du marché du diagnostic in vitro, et dont les activités couvrent des systèmes et des réactifs destinés au diagnostic immunologique de maladies comme l'anémie, le cancer, les affections cardio-vasculaires, celles du métabolisme des os ou du système reproducteur, les allergies ou le diabète. DPC a réalisé un chiffre d'affaires de 481 M$ (379 M€ ) l'an dernier. Parmi les autres concurrents, on trouve également Beckman (10 % du marché), Dade Behring (9 %) ou encore Biomérieux (6 %). Siemens qui entend rapprocher produits de diagnostic in vivo et in vitro, tout en y associant ses appareils d'imagerie médicale (radiologie, scanners, échographie, IRM, RMN, imagerie moléculaire…) et son savoir-faire dans le domaine de la gestion de l'information, devient ainsi le premier acteur intégré du diagnostic. L'an dernier, la division Medical solutions de Siemens a dégagé un profit de 976 M€ soit 12,8 % des bénéfices du groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles