Nous suivre Industrie Pharma

Diagnostic/Le Flucis de Cis bio International se développe en France

Sujets relatifs :

,

Cis bio International, détenue à 60 % par l'allemand Schering et à 40 % par CEA Industries, devrait enfin voir les ventes de son Flucis (fluorodésoxyglucose), produit radiopharmaceutique de diagnostic, se développer, grâce son action conjointe avec le Centre Eugène Marquis de Rennes, spécialisé dans le traitement du cancer. Ce produit, qui permet le diagnostic du cancer grâce à l'utilisation de la TEP (Tomographie par émission de positons), a jusqu'alors souffert du sous-équipement en caméras TEP des centres de cancérologie en France. La rareté de ces équipements en France, eu égard à leur coût (de 7 à 18 MF) n'incitait pas à la construction de cyclotrons, nécessaires à la production du Flucis. Inversement, l'absence de cyclotron a longtemps freiné la délivrance d'autorisation de mise en place de caméras TEP au sein des centres de lutte contre le cancer, délivrées par le ministère de la Santé. C'est dans ce contexte qu'a vu le jour en 1998 le projet "Grand Ouest", associant les universités de Rennes et de Nantes, les CHU des deux villes, ainsi que les industriels Cis bio International et le constructeur de caméras TEP SMVI, qui appartient depuis peu au groupe General Electric. Le projet "Grand Ouest" a permis l'installation d'une caméra TEP, fournie par SMVI, et d'un cyclotron, construit par Cis bio international, au sein du centre régional de lutte contre le cancer de Rennes. Cis bio a par ailleurs reçu en avril dernier l'autorisation d'exploitation du cyclotron de Rennes, et dispose d'une AMM, délivrée en 1998, pour le Flucis, avec des indications précises dans les cancers colorectaux, du rhinopharynx, des mélanomes et des lymphomes. Parallèlement à ce projet, les négociations avec les pouvoirs publics ont abouti au plan "Cancer", qui a mis en place une commission dont le but est de déterminer les conditions d'implantation de la TEP et de cyclotrons sur l'ensemble du territoire. Des propositions ont été formulées permettant d'encadrer la généralisation et l'accès de tous les patients à la TEP. Ainsi, l'objectif est, par la mise en place d'une carte sanitaire pour les caméras TEP, d'établir une caméra TEP pour 1,2 million d'habitants, soit à terme 50 installations sur l'ensemble du territoire. Sur cette base, plus de 12 centres ont déjà été autorisés. Le développement des installations de caméras TEP, indispensable à celui des ventes de Flucis, a poussé Cis bio International à multiplier ses centres de production de Flucis. Après le centre de Rennes, Cis bio International attend l'autorisation d'exploitation du centre de production de Sarcelles, ainsi que de celui de Nancy, tout deux étant déjà construits, et représentant chacun un investissement de 25 MF. Cis bio prévoit également la construction d'un centre de production de Flucis à Nîmes, Clermont-Ferrand, Toulouse, ainsi qu'à Bordeaux. A terme, les ventes annuelles du Flucis, qui s'élèvent actuellement à 3 MF, devraient atteindre 100 MF par an, une fois l'ensemble des installations autorisées. Par ailleurs, selon le Dr Jean-François Hamon, président du directoire de Cis bio Internationale, la société, qui emploie actuellement 560 personnes, va créer 100 nouveaux emplois sur trois ans, afin d'étoffer ses effectifs en R&D. La compagnie dispose d'un pipeline de 13 produits de diagnostic et de 5 produits thérapeutiques en développement dans les domaines de la cancérologie, des anti-infectieux et de l'inflammation, des maladies neuro-dégénératives, et des maladies cardio-vasculaires. Cis bio internationale devrait devenir une filiale à 100 % de Schering d'ici au premier trimestre 2002, et a affiché un chiffre d'affaires de 995 MF en 2000. A Rennes, Cédric Ménard

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles