Nous suivre Industrie Pharma

Diabète : Nouvelle avancée pour l'homologation d'Exubera aux États-Unis

Sujets relatifs :

,
Pfizer et Sanofi-Aventis viennent de franchir un nouveau pas pour la commercialisation de leur insuline inhalable Exubera sur le marché américain. Le comité consultatif de la FDA vient en effet d'émettre un avis favorable pour son homologation dans le traitement du diabète de type 1 et 2. Développé en collaboration avec Nektar, Exubera devrait être la première insuline en poudre sèche inhalable à être mise sur le marché. Autre avancée pour la franchise Diabète de Sanofi-Aventis, des résultats cliniques positifs pour un nouveau schéma posologique de Lantus (insuline glargine) d'une part et Apidra (insuline glulisine) d'autre part. Mais en ce qui concerne Exubera, la concurrence met aussi en avant ses progrès. Ainsi, Lilly et Alkermes, viennent de publier des données cliniques prometteuses sur leur propre insuline inhalable, dont les essais cliniques de phase III ont été lancés en juillet. Des résultats de phase II sur ce produit viennent de confirmer qu'il permettait d'obtenir une glycémie similaire à celle atteinte avec une insuline injectable, mode d'administration de référence. Selon les partenaires, 80 % des patients de l'étude ont préféré le nouveau mode d'administration. Lilly, faisant écho aux annonces de Sanofi-Aventis sur Lantus, a par ailleurs publié les conclusions de deux essais portant sur l'exenatide: l'une comparant son efficacité à celle de Lantus dans l'amélioration de la glycémie, et l'autre sur l'efficacité à long terme de la molécule. Le duel entre les deux laboratoires dans le diabète se poursuit. Autre actualité pour Sanofi-Aventis, sa stratégie de défense vis-à-vis des génériques. Il vient ainsi d'accorder une licence à l'Américain Prasco Laboratories pour la commercialisation de génériques « autorisés » d'Allegra (chlorhydrate de fexofénadine) aux États-Unis. Cette annonce fait suite à la signature d'une alliance entre Teva et Barr pour la commercialisation de leur propre générique de ce traitement des allergies. Sanofi-Aventis ajoute ainsi un pilier à la défense de ce médicament, alors qu'il affronte en justice les deux génériqueurs pour infraction à ses brevets. De plus, le laboratoire français a annoncé que le procès qui l'oppose à un autre génériqueur, Apotex sur Plavix, débutera le 5 avril 2006. Rappelons que ces médicaments ont réalisé l'an dernier des chiffres d'affaires respectifs de 1,5 et 1,7 Mrd€.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles