Nous suivre Industrie Pharma

Deux nouveaux blockbusters pour Lilly en 2003

Sujets relatifs :

,
L'américain Lilly vient de présenter ses résultats pour l'exercice 2003, révélant notamment que les ventes de l'anticancéreux Gemzar (chlorhydrate de gemcitabine) et de l'antidiabétique Humalog (insuline recombinante) ont dépassé le milliard de dollars. La compagnie compte ainsi deux nouveaux blockbusters, qui s'ajoutent à l'antipsychotique Zyprexa (olanzapine) et l'antidiabétique Humulin (insuline recombinante humanisée). Le chiffre d'affaires annuel de Lilly a augmenté de 14 % à 12,5 Mrds $ (10 Mrds d'euros), porté par la croissance à deux chiffres de Zyprexa, Gemzar, Humalog et Evista, ainsi que par les ventes de ses nouveaux produits lancés en 2003 : Strattera (chlorhydrate d'atomoxétine), premier et unique médicament "non-stimulant" utilisé pour le traitement du déficit d'attention chez les hyperactifs, Cialis (tadalafil), traitement pour les troubles de l'érection lancé au début 2003 par le joint-venture Lilly ICOS LLC, et enfin Forteo (tériparatide recombinante injectable), nouvelle thérapie pour l'ostéoporose sévère. Le volume global des ventes a pour sa part augmenté de 7 % tandis que le bénéfice net de la société a subi une baisse de 5 %, à 2,5 Mrds $ (2,03 Mrds d'euros). Mais si l'on exclut les éléments exceptionnels (dont la vente des brevets portant sur la dapoxetine et le rachat à Amylin des droits mondiaux de l'antidiabétique AC2993), le bénéfice net affiche une croissance de 1 % à 2,8 Mrds $ (2,22 Mrds d'euros). La compagnie a également investi 2,35 Mrds $ (1,87 Mrd d'euros) en recherche et développement, soit une augmentation de 9 % par rapport à 2002. Les prévisions pour 2004 s'annoncent positives. La compagnie s'attend à une croissance des ventes à deux chiffres, comme pour les dépenses administratives et de marketing. La hausse des dépenses de R&D devraient se situer entre 10 et 20 %. Deux événements devraient également marquer l'année : le dépôt d'une demande d'AMM auprès de la FDA vers la mi-2004 pour l'exenatide (exendine 4 synthétique), traitement pour le diabète de type II racheté à Amylin en 2002, et l'intégration au sein de Lilly de l'américain Applied Molecular Evolution (AME), spécialisé dans la découverte et l'optimisation de substances thérapeutiques d'origine biologique (anticorps thérapeutiques, hormones, cytokines et enzymes). La transaction, qui doit encore recevoir l'aval des actionnaires d'AME, devrait être finalisée durant le premier trimestre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles