Nous suivre Industrie Pharma

Des ventes en hausse pour Ipsen

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Ipsen a enregistré des ventes dynamiques en 2011, en progression de 5,4 % à 1,16 milliard d'euros. La croissance reste soutenue dans quasiment toutes les régions du monde, excepté en Europe de l'Ouest, où les ventes reculent de 1,7 % à 136,4 M€. Cela est notamment dû à « des mesures administratives impactant négativement la croissance en Allemagne et en Espagne » et à « un durcissement continu de l'environnement pharmaceutique, en particulier dans le domaine de la médecine générale en France avec l'annonce récente du déremboursement du Tanakan à compter du 1er mars 2012 ». En conséquence, Marc de Garidel, p-dg d'Ipsen, s'attend « à une perte du CA 2012 de l'ordre de 35 % en France sur ce médicament ». Au niveau des activités, le chiffre d'affaires a encore une fois été tiré par la médecine de spécialités, qui représente 67 % des ventes du laboratoire français. Cette branche a progressé de 8 % en 2011, à 759,4 M€. Les chiffres d'affaires en neurologie, endocrinologie et uro-oncologie ont respectivement crû de 10,9 %, 8,5 % et 5,5 %, hors effets de change. Ces résultats sont en ligne avec la stratégie du groupe de se spécialiser de façon accrue. En revanche, la médecine générale stagne à 368,5 M€ en 2011 (+ 1,3%). Enfin, les activités liées aux médicaments (principes actifs et matières premières), représentent 31,9 M€ du chiffre d'affaires. Mais, malgré un chiffre d'affaires encourageant, une ombre subsiste au tableau. Le groupe prévoit des dépréciations d'actifs pour un montant compris entre 110 et 130 M€ après impôts. Celles-ci sont notamment liées à la révision à la baisse des prévisions de ventes d'Inspiration Biopharmaceuticals, dont Ipsen détient actuellement 40,7 % du capital. Le laboratoire français pointe également des incertitudes sur l'approvisionnement de l'hormone de croissance Increlex (mécasermine) et le contexte difficile en médecine générale en France. Pour autant, Marc de Garidel se montre confiant quant au bilan financier 2012, qui devrait être clôturé dans un mois environ. « Nous ne prévoyons pas de changements pour le résultat opérationnel, qui devrait être compris dans une fourchette haute entre 190 et 200 M€ », précise-t-il.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles