Nous suivre Industrie Pharma

Des systèmes pour garantir la qualité d'une eau pure

Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,

La société Mettler-Toledo commercialise deux analyseurs pour la production d'eaux pharmaceutiques. Ces appareils permettent de garantir une pureté accrue pour la production d'eau.

Optimiser l'échange d'ions lors du process de purification d'eau pour obtenir une eau d'une pureté accrue. Voilà ce que permettent les analyseurs 2800Si et 2300Na commercialisés par Mettler-Toledo. Ces appareils s'adressent aux industriels désireux de produire de l'eau pharmaceutique pure en utilisant des résines cationiques et anioniques ou des dispositifs à lits mélangés. « Outre de permettre une qualité accrue de l'eau, ces analyseurs permettent de surveiller le besoin en maintenance des résines », explique Philippe Dejour, chef de produit Analyse industrielle de Mettler-Toledo.

L'analyseur 2800Si permet de détecter la teneur en silice (de 0 à 5 000 ppb) dans le procédé de traitement de l'eau. Cela permet de surveiller les résines anioniques et de déclencher une régénération afin d'éviter une éventuelle contamination des étapes suivantes du procédé de purification. « La mesure s'effectue via un dispositif de chambre de débordement. L'échantillon est mélangé à un premier réactif constitué de molydate d'ammonium et de 10 % d'acide sulfurique. Nous ajoutons ensuite un second réactif constitué de sulfate de méthylaminophénol P et de bisulfite de potassium afin d'obtenir une coloration bleue. La réaction induit une coloration proportionnelle à la concentration de silice. La teneur en ions est alors mesurée au spectromètre, à une longueur d'onde située dans l'infrarouge », détaille Philippe Dejour. Avant d'ajouter : « En présence de phosphates, nous ajoutons de l'acide oxalique comme séquestrant ». Par sa technologie simple, l'analyseur 2800Si offre une précision accrue et une excellente répétabilité des mesures, ce qui optimise le rendement de l'opérateur. Il intègre la technologie Intelligent Sensor Management (ISM) de Mettler-Toledo, qui offre la possibilité de stocker les données d'identification et d'étalonnage dans l'analyseur. Avant chaque mesure, l'appareil effectue un rinçage de la chambre ainsi qu'un étalonnage du zéro. Pour l'étalonnage de la pente (classiquement une fois par mois), il peut se faire aussi bien de manière automatique ou manuelle. Le 2800Si de Mettler-Toledo n'a besoin que de très peu d'éléments consommables, comme le soutient Philippe Dejour : « Notre analyseur présente une autonomie d'environ trois mois, pour un cycle de mesure d'une vingtaine de minutes ». Le 2800Si est fourni avec un boîtier de verrouillage résistant à la poussière et au ruissèlement, protégeant la cellule de mesure de l'environnement de l'usine.

 

Contrôler l'échange cationique

 

Mettler-Toledo propose une autre solution de mesure pour le traitement des eaux pures : l'analyseur 2300Na. Il s'agit d'un analyseur capable de mesurer le sodium sur des concentrations allant de 0,001 à 100 000 ppb. « L'analyseur est constitué d'une chambre de débordement reliée à une conduite perméable au gaz. Nous ajoutons alors des vapeurs de diisopropamine afin d'élever le pH de l'échantillon analysé à 11. Cela permet une meilleure sélectivité de l'électrode vis-à-vis des ions sodium, contrairement à la mesure par conductivité », décrit Philippe Dejour. Avant de compléter : « Une seconde électrode combinée pH/température permet également de mesurer le pH, ce qui assure une meilleure sécurité en vérifiant l'ajout du réactif DIIPA et ainsi avertir d'un besoin de maintenance ». L'appareil commercialisé par Mettler-Toledo a l'avantage de consommer très peu d'eau. D'un fonctionnement simple, il n'en reste pas moins élaboré via l'intégration de la technologie ISM et la possibilité de le raccorder aux systèmes d'acquisition ou de contrôle de données. Le 2300Na est disponible avec un conditionnement partiellement fermé ou totalement hermétique à l'eau et à la poussière.

Avec ces deux analyseurs, Mettler-Toledo contribue à sécuriser la production d'eau pure pour la pharmacie. « Il est vrai que la production d'eau pharmaceutique par distillation n'est pas la technique la plus couramment utilisée par les industriels, lui préférant l'osmose inverse. Cependant, nous voulons nous positionner vis-à-vis du reste des producteurs d'eau pure qui choisissent une méthode alternative de fabrication », explique Philippe Dejour.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Des micro-ordinateurs pensés pour les lignes de production

Des micro-ordinateurs pensés pour les lignes de production

2iPS, société spécialisée dans la fourniture de matériels informatiques industriels, lance la technologie des micro-ordinateurs Raspberry. Compacte et légère, la nanocarte Raspberry Pi 3B+[…]

05/05/2020 | Logiciels
Des solutions tout-en-un de suivi des performances

Des solutions tout-en-un de suivi des performances

Une solution pour faciliter l’intralogistique

Une solution pour faciliter l’intralogistique

Une nouvelle presse à comprimés flexible

Une nouvelle presse à comprimés flexible

Plus d'articles