Nous suivre Industrie Pharma

Des mesures pour renforcer la compétitivité industrielle de la France

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Dans le cadre des travaux du Comité stratégique de filière industries et technologies de santé (CSF Santé), le cabinet Roland Berger, soutenu par le Leem, a publié une analyse détaillée des mesures d'attractivité de R&D et de production des médicaments mises en oeuvre dans six pays européens. Le rapport permet d'établir un benchmark pour ouvrir des pistes de réflexion et alimenter les travaux du prochain Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) en 2018. Si l'étude souligne que la France bénéficie d'atouts significatifs et différenciants par rapport à ses voisins en production et R&D, notamment une forte attractivité du marché local pour les médicaments et une reconnaissance européenne des compétences et savoir-faire français, l'Hexagone est distancé par ses voisins dans de nombreux domaines stratégiques. Fiscalité, accès des médicaments au marché, instabilité réglementaire, coût de la main-d'oeuvre, sont autant de points qui pénalisent la France par rapport à d'autres pays européens. Roland Berger a observé les stratégies mises en place chez six pays voisins : l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, le Royaume-Uni, la Suisse et l'Irlande. Les quatre premiers ont réussi à créer une croissance soutenue de leur activité (supérieure à 2 % par an) grâce au maintien et au développement de leur modèle dit « mixte », combinant export et activité locale. L'Irlande et la Suisse ont opté pour une spécialisation plus forte dans la santé au travers de leur modèle de plateforme tournée vers l'export et le développement de compétences spécifiques. « La stratégie de spécialisation de l'Irlande et la Suisse a permis un net progrès de l'activité Pharma (+3 %/an en Suisse et +25 %/an en Irlande entre 2012 et 2016), la Pharma représente désormais 11 % du PIB en Suisse et 22 % du PIB en Irlande », détaille le cabinet. Au total, 110 mesures ont été identifiées au sein des six pays européens pour combler l'écart de compétitivité de la France vis-à-vis de ses voisins.

 

Une stratégie industrielle à court, moyen et long termes

 

L'étude plaide pour une stratégie industrielle en trois étapes. Pour combler le retard de compétitivité de la France, elle propose des actions à court terme telles que la sanctuarisation du crédit impôt recherche, la réintroduction du dispositif de suramortissement ou encore une stratégie offensive de captation des investissements post-Brexit. À moyen terme (horizon de 5 ans), et afin de pérenniser cette compétitivité, Roland Berger suggère la levée des blocages en matière de recherche clinique, la rédaction d'un guide unique pour l'investisseur en Santé/Pharma clarifiant les mesures de réglementation générale et spécifique du secteur, ou encore de renforcer le dialogue entre l'État et le secteur en impulsant une volonté politique plus marquée au CSIS et au CSF. Enfin, pour « repositionner la France sur la première marche du podium des innovations de santé (immuno-oncologie, biothérapies...) », Roland Berger propose des actions à long terme (à l'horizon de 10 ans), notamment un engagement unilatéral de la France auprès des investisseurs pour un contrat fiscal et social à 5 ans (Taux d'IS fixe, stabilisation réglementaire, assouplissement du droit du travail, etc.). « Les exemples étrangers le prouvent. Seule une stratégie industrielle définie au plus haut niveau de l'État et dans un dialogue tripartite (État - régulateur - industriels du médicament) permettra à la France de retrouver sa position de leader industriel en Europe », a conclu Patrick Errard, président du Leem, qui soutient cette étude.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles