Nous suivre Industrie Pharma

Des gants noirs Made in France conformes pour la FDA

Aurélie Dureuil

Piercan commercialise une gamme de gants en EPDM dont la composition est compatible avec la liste positive de la FDA. Une solution alternative à l'utilisation de gants en CSM pour l'industrie pharmaceutique.

Le Made in France a le vent en poupe. Et, avec sa nouvelle gamme de gants en EPDM (éthylène propylène diène monomère) noir pour boîte à gants , la société française Piercan illustre cette tendance. Piercan a développé une gamme de gants en EPDM pour boîte à gants. « Leur composition est en conformité avec la liste positive FDA CFR /21 § 177.2600. Un point important pour les laboratoires pharmaceutiques qui utilisent aujourd'hui majoritairement des gants en CSM qui n'ont pas cette conformité », précise Jean-Christophe Lucas, directeur général Écoute Clients de Piercan. Et si ces gants sont donc compatibles avec une utilisation selon la norme américaine, ils sont produits en France. « Nous avons ouvert une chaîne de production dédiée à ces gants EPDM dans notre usine de Port-en-Bessin en Normandie ndlr, Calvados », indique Thierry Lobel, responsable Export de Piercan, à l'occasion du salon Technopharm à Nuremberg (Allemagne). Ces gants noirs sont proposés pour des applications dans des isolateurs dans les domaines des sciences de la vie et des industries nucléaires. Ces gants en EPDM sont sans halogène et sans phtalate. Le fabricant souligne leur « excellente tenue aux produits chimiques (H2O2, oxonia, acide péracétique, acide nitrique, alcools, acides, bases, oxydants forts, et solvants cétoniques ». Ils sont recommandés pour une utilisation dans une plage de températures entre -30 °C et +120 °C avec les alcools, les acides et bases, les oxydants forts, et les solvants cétoniques. Par ailleurs, les gants EPDM présentent une « haute résistance à l'ozone et aux UV », selon Piercan. Le fabricant met également en avant la résistance aux radicaux libres et au vieillissement naturel.

Autre caractéristique mise en avant par Piercan : Les gants noirs EPDM sont autoclavables. « De plus en plus, les laboratoires nous réclament des résistances à l'autoclavage sur de nombreux cycles.

Or l'EPDM conserve d'excellentes propriétés mécaniques après de nombreuses sessions d'autoclavage », souligne Thierry Lobel. Il note également les propriétés antistatiques de ces gants pour boîtes à gants. Le modèle est proposé avec une forme de main ambidextre ou anatomique. Il est présenté avec des diamètres de gant intérieur allant de 136 mm à 350 mm. La longueur standard de ces gants varie entre 750 et 800 mm (+/- 20 mm). Deux épaisseurs sont proposées : 4/10 nominal et 6/10 nominal. Outre la conformité FDA, ces gants répondent à la directive européenne EPI catégorie 3, c'est-à-dire protégeant des risques majeurs. Ces gants ont par ailleurs été conçus afin de présenter « une très bonne dextérité », souligne Thierry Lobel.

Piercan publie le détail des propriétés mécaniques de ces nouveaux produits. La résistance à la rupture est ainsi supérieure à 18 MPa, tandis que l'allongement de rupture dépasse 400 %. Emballés par paire dans une pochette noire avec insert recyclable, les gants EPDM ont une date de péremption de 3 ans dans l'emballage d'origine. Ils doivent être stockés entre +5 °C et +25 °C. Pour leur entretien, ces gants doivent être lavés à l'eau savonneuse puis rincés à l'eau claire avant d'être séchés dans un courant d'air basse température (<40 °C). Non recyclables, les gants de Piercan doivent être éliminés « comme simple déchet non toxique », s'ils n'ont pas été souillés par un produit dangereux, souligne le fabricant. Après le lancement de gants noirs EPDM pour boîte à gants, Piercan prévoit « à terme de sortir des gants blancs et noirs ». Le fabricant complète ainsi sa gamme de gants pour isolateurs. Cette gamme se différencie avec les matériaux utilisés : néoprène, CSM, butyl, polyuréthane, multi-couches, et maintenant EPDM. La société, qui affiche plus de 60 ans d'existence, est présente principalement dans les domaines de la santé pour les laboratoires pharmaceutiques et les hôpitaux et du nucléaire.

 

Des développements autour de la pharmacie

 

« Historiquement, le nucléaire était notre activité principale. Depuis plusieurs années, nous avons voulu nous développer dans l'industrie pharmaceutique. C'est une activité beaucoup plus exigeante, avec des cahiers des charges beaucoup plus précis », indique Jean-Christophe Lucas. Aujourd'hui, ces deux secteurs sont équivalents et représentent près de 80 % du chiffre d'affaires de Piercan. Ils « tirent la croissance », souligne le dirigeant. La société française affiche un chiffre d'affaires de 10,5 millions d'euros pour l'exercice fiscal clos en septembre 2014. Un chiffre « en constante progression », précise le directeur général Écoute clients qui rappelle le chiffre d'affaires 2010 qui s'établissait à 7,8 M€. Pour cette croissance, Piercan, certifié Iso 9 001 et Iso 14 001, s'appuie sur son usine normande de Port-en-Bessin, son siège social parisien et sa filiale californienne. « Nous avons créé cette filiale en 1995. Aujourd'hui, notre chiffre d'affaires est également réparti entre les ventes en France et à l'export. Et la part d'export est amenée à se développer », ajoute Jean-Christophe Lucas.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un appareil doseur pour l'échelle du laboratoire

Un appareil doseur pour l'échelle du laboratoire

Avec le nouveau GKF 60, Syntegon Technology propose une solution pour le remplissage de gélules à l'échelle du laboratoire pour conduire les nouveaux médicaments vers l'approbation réglementaire[…]

Un analyseur de la teneur résiduelle en huile

Un analyseur de la teneur résiduelle en huile

Un convoyeur élévateur compact

Un convoyeur élévateur compact

Une nouvelle série de boîtiers de raccordement

Une nouvelle série de boîtiers de raccordement

Plus d'articles