Nous suivre Industrie Pharma

Des équimentiers à l'unisson avec la pharmacie

La rédaction

Si la région Rhône-Alpes compte de nombreux acteurs dans la production pharmaceutique et biologique, elle abrite aussi quelques équipementiers de renom. Des sociétés qui ont su entretenir des liens avec le tissu industriel local.

 

COMPOSANTSTubes Technologies : un fournisseur de solutions recentré sur les sciences de la vie

Acteur de promotion et fournisseur de composants à haute pureté de surface, la société Tubes Technologies n'a pas fait ses premiers pas dans le domaine des sciences de la vie. L'histoire de l'entreprise remonte, en effet, à 1985. À cette époque, elle était installée à Chambéry en Savoie et travaillait principalement pour le compte de l'industrie micro-électronique. Mais, au vu des formidables investissements réalisés en Rhône-Alpes sur la période 2007-2008 dans la pharmacie et les biotechnologies, la société a définitivement opéré son recentrage sur les sciences de la vie, ce qui l'a conduite à se relocaliser sur la région lyonnaise en 2009 afin de se rapprocher de ses grands clients, sachant que sa zone d'intervention se prolonge jusqu'aux frontières de la France et de la Belgique. « À l'époque, 60 % des décisions d'investissements se prenaient à Lyon par les grands donneurs d'ordre de la pharmacie ou par les grands ingénieristes, avec une place prépondérante pour le secteur de la biotech », évoque Nicolas Mandaroux, directeur général délégué. Aujourd'hui, sur plus de 7,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, la part de l'électronique est devenue quasi marginale par rapport à la pharmacie, les biotechnologies ou la cosmétique dans les revenus de la société qui emploie 8 personnes, fondamentalement dédiées et orientées vers le service et la relation client. Dans ce domaine de la pharmacie, la société a bâti un portefeuille et une renommée autour de son commettant historique, le groupe Dockweiler, qui fabrique des tubes et accessoires sous les marques Safetron, Weldtron et BPE. Puis, le distributeur a complété sa gamme avec des vannes à membranes et blocs multivoie de la société ITT Pure-Flo, avant d'intégrer la gamme de Merck Millipore Novaseptic qui comprend des composants aseptiques tels que des agitateurs magnétiques, des vannes de BioProcess et des brides arasantes NA-Connect. « Nous disposons de trois cartes maîtresses pour lesquelles nous sommes le distributeur exclusif. Demain, notre portfolio sera toujours ciblé et encore étoffé pour proposer à nos clients des solutions encore plus complètes et globales de la tuyauterie à la chaudronnerie - Process et Utilités -, de l'accompagnement à la spécification technique jusqu'au support à l'ingénierie de maintenance », liste Nicolas Mandaroux. Car depuis ces années fastes qui ont conduit Tubes Technologies à migrer vers les sciences de la vie, les investissements dans la pharmacie se sont malheureusement taris « Il y a moins de molécules développées en France. Il y a donc moins d'investissements dans des installations neuves, mais plus de maintenance. Aussi, nous devons proposer davantage de produits pour maintenir nos volumes », justifie le dirigeant. Du coup, la société mise plus que jamais sur la relation client et sur des partenariats avec des ensembliers locaux, pour bénéficier par ricochet de leurs succès à l'export. Elle trouve enfin des relais de croissance dans la cosmétique haut de gamme qui continue d'investir à un rythme soutenu, même si cela ne profite pas toujours au final à la région Rhône-Alpes.

S. L.

SALLE PROPREIndustrie et Salle Blanche, une association qui s'exporte en France

L'idée est née dans la région Rhône-Alpes, il y a une douzaine d'années. Aujourd'hui, elle s'exporte dans le Grand Ouest. L'association Industrie et Salle Blanche (I&SB) a vu le jour dans la région autour d'experts pour la salle propre. « L'association regroupe entre 10 et 15 industriels dans le domaine du propre et du tertiaire afin d'échanger une fois par mois sur les projets, les informations techniques, etc. », indique Thierry Douard, président d'I&SB. Ses membres sont : Gerflor, 3M Purification, Rockfon, Matfor, Plasteurop, Stäubli, CIAT, LucisBio, CMI, SagiCofim et Getinge. Très vite, l'association a mis en place un rendez-vous annuel sous forme de forum. Cette année, le 10e forum s'est tenu à Vonnas chez Plasteurop, le 25 septembre, avec des conférences sur Accinov et sur l'évolution de la conception pour garantir la performance, présentée par ER2I. « Nous avons organisé des conférences sur le H2O2, le revamping, etc. », rappelle Thierry Douard. En parallèle de ces rendez-vous, l'association a créé en 2009 un showroom dans les locaux de Plasteurop à Vonnas. « Nous disposons d'une salle ISO 7 et d'une salle ISO 8 en activité avec des sas matériels, des sas personnel, etc., ainsi que de deux salles de réunion », détaille Thierry Douard. Cette installation permet aux membres de l'association d'amener des clients afin de montrer leurs technologie et expertise en fonctionnement. L'association propose également de la location de ces locaux. « Beaucoup d'ingénieristes font venir leurs jeunes embauchés pour les confronter à la réalité d'une salle propre », ajoute Thierry Douard. Aujourd'hui, l'association s'implante également dans la région Ouest. I&SB Grand Ouest a été créée en 2013 et un showroom a été inauguré en septembre 2014 à Nantes chez Sofradi. « Nous sommes en train de réfléchir à une implantation en région parisienne », dévoile Thierry Douard. L'association rhône-alpine essaime donc à travers la France.

A.D.

CHAUDRONNERIEBoccard propose une fabrication à 100 % rhône-alpine

Dans ce domaine des équipements pour la pharmacie, l'un des grands acteurs régionaux est la société Boccard. Cette société a été créée en 1918 par Joseph Boccard à Villeurbanne (Rhône) avec une spécialité dans la tuyauterie industrielle. Aujourd'hui, c'est la quatrième génération qui est aux commandes de la société familiale, devenue une ETI de 3 500 personnes, dont un millier de collaborateurs installés en France, et principalement dans la région Rhône-Alpes. Son développement dans la pharmacie date des années 80 avec la création d'une business unit dédiée. Tandis que dans les années 2000, la société a choisi de recentrer ses activités pharmaceutiques vers les biotechnologies. Dans ce secteur à haute valeur ajoutée, Boccard est à la fois ensemblier et constructeur. Il propose des solutions techniques innovantes pour la culture cellulaire, la fermentation, la filtration (ultra filtration tangentielle, nano-filtration), la chromatographie, la clarification, la séparation, les boucles d'eau... Ces solutions sont implémentées sous la forme de skids de production modulaires, de super skids ou d'ateliers de production complets, jusqu'au démarrage où il propose des prestations de type tests SAT et qualification IQ/OQ. La société procède elle même à l'assemblage des différents modules dans un atelier de production de 2 000 m2 installé à Villeurbanne. Et elle fabrique ses bioréacteurs et fermenteurs dans une chaudronnerie qu'elle possède à Roanne. Cette ville concentre en effet beaucoup de compétences en usinage, métallurgie, ainsi qu'en chaudronnerie. « Pour ce qui est de notre coeur de métier, nous réalisons la préfabrication dans nos installations, puis nous effectuons le montage chez nos clients. Pour les équipements secondaires, nous nous appuyons sur des sous-traitants » explique Éric Marcellin, responsable de la filière Health et Beauty de Boccard. Alors que Boccard est aussi présent dans l'énergie, dont le nucléaire, les sciences de la vie au sens large et la construction/maintenance, ce focus dans la pharmacie prend tout son sens en région Rhône-Alpes. « Notre chance est d'avoir des leaders mondiaux des biotechnologies comme Sanofi Pasteur, BioMérieux et maintenant Genzyme. Nous bénéficions aussi de la présence de clusters de biotech avec de nombreuses start-up » a déclaré Éric Marcellin qui ne manque pas de souligner la proximité géographique de la région avec la Suisse et de ses grands groupes pharmaceutiques que sont Novartis et Roche. Pour autant, le dirigeant constate qu'actuellement, il y a peu de projets en France, y compris en Rhône-Alpes dans la pharmacie et les biotechnologies. Du coup, Boccard soigne sa stratégie de développement à l'international, notamment dans les pays émergents. Éric Marcellin évoque par exemple des débouchés intéressants dans le fractionnement du plasma, un domaine où son groupe collabore depuis une dizaine d'années. « Beaucoup de pays souhaitent se doter d'installations pour devenir indépendants » analyse Éric Marcellin. Déjà, sur ce segment de la pharmacie, plus de 90 % des 20 millions d'euros de chiffre d'affaires sont réalisés à l'export. Une bonne opération en matière de balance commerciale, sachant que la production de Boccard reste concentrée en Rhône-Alpes. Enfin, par sa situation géographique, la société Boccard entretient des liens privilégiés avec le tissu académique local, en particulier l'Insa de Lyon implantée à 100 m de la société. « Nous avons un accord avec l'Insa pour accueillir de nombreux stagiaires sur des profils de génie chimique ou de biologie. Des étudiants de l'Insa ont, par exemple, mené des projets de fin d'études sur des systèmes d'agitation, des vannes aseptiques... C'est notre principal partenaire », complète Éric Marcellin.

S. L.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Produire au temps du coronavirus

Produire au temps du coronavirus

Garantir la sécurité des collaborateurs et assurer la continuité de la production de médicaments : depuis le début de la crise sanitaire, l'industrie pharmaceutique remplit sa mission au prix de nombreux[…]

Transport : « La crise a renforcé notre relation avec les industriels »

Transport : « La crise a renforcé notre relation avec les industriels »

[Dossier logistique] : Tirer les leçons de la crise

[Dossier logistique] : Tirer les leçons de la crise

Entrepôt : « Construire un site autant logistique qu'industriel »

Entrepôt : « Construire un site autant logistique qu'industriel »

Plus d'articles