Nous suivre Industrie Pharma

Des emballages actifs pour se passer de conservateur

Aurélie Dureuil
Des emballages actifs pour se passer de conservateur

La technologie Pylengo est destinée aux articles de conditionnement.

© © sxc.hu

LA JEUNE SOCIÉTÉ PYLOTE A DÉVELOPPÉ UN CATALOGUE DE PARTICULES MINÉRALES. INSÉRÉES DANS LES EMBALLAGES, ELLES AFFICHENT UNE ACTION DE DÉCONTAMINATION DES CONTENUS.

Il aura fallu seulement quatre ans à la jeune société Pylote pour lancer sa 1e offre technologique de protection et conservation des produits. Sous la marque Pylengo, elle est présentée comme une solution clés en main de conditionnement actif. Cette offre utilise les particules minérales sphériques développées par Pylote pour garantir la non contamination du contenu des emballages. Cette technologie « évite la colonisation bactérienne de l'emballage par une action de contact. Elle limite ainsi la rétro-contamination à l'intérieur du packaging pour assurer la conservation du produit. Cette efficacité est atteinte sans diffusion de substances de l'emballage vers le produit qu'il contient », indique la société. Avec son offre Pylengo, Pylote propose une offre globale permettant d'obtenir un conditionnement « qualifié et validé pour l'usage visé », selon Loïc Marchin, p-dg et co-fondateur de la société. « Nous voulons ainsi sécuriser la filière en intégrant la chaîne de valeur complète », indique-t-il. La société travaille avec des transformateurs pour mettre en place un réseau de partenaires agréés. Fin 2012, la société comptait environ trois transformateurs agréés et une dizaine en cours d'agrément. La société propose également d'agréer les fournisseurs de ses clients. « Nous travaillons avec les transformateurs pour valider l'intégration de nos particules dans les éléments de conditionnement afin de vérifier la performance de notre technologie Pylengo sur de nombreux produits finaux », ajoute le dirigeant.

Car les particules de Pylote apportent des propriétés aux emballages. La société rapporte les résultats de plusieurs études de simulation d'utilisation réalisées par des laboratoires indépendants. Ainsi, une étude montre que la présence de la technologie Pylengo dans un emballage permet d'éviter la contamination de la formule lorsqu'on simule l'utilisation avec différentes bactéries (S. aureus, P. aeruginosa, spores de B. subtilis... ). Dans les mêmes conditions, l'emballage sans la technologie est caractérisé par une rétro-contamination significative. Cette action permet de préserver l'état stérile de la formulation conditionnée. Toutefois, le dirigeant de Pylote précise le mode d'action et ses limites. « Notre technologie protège les formulations par contact. C'est-à-dire pour les systèmes équipés de pompe, de distributeurs, de diffuseurs, de spray, etc. mais est inefficace pour les pots à larges ouvertures. » Une autre utilisation est proposée par le dirigeant : la préservation de la stérilité des éléments de conditionnement. « A la production des emballages, des post-traitements peuvent être sources de contamination potentielle. Ensuite, le seul moyen de stériliser est d'utiliser des radiations qui peuvent endommager l'article de conditionnement et la formule. Avec l'intégration de notre technologie, nous avons montré que l'emballage va être décontaminé avant son remplissage, apportant ainsi une réponse sans étape supplémentaire », se félicite Loïc Marchin.

D'autres avantages sont avancés par le dirigeant pour ses particules. Et d'abord leur composition minérale, exempte de toute nano-particule. De plus, le procédé de fabrication combine l'action de l'eau, de l'air et de l'électricité, s'intégrant dans une démarche de chimie verte. Certaines particules sont d'ailleurs conformes Ecocert. Pylote souligne par ailleurs la couleur blanche de ses poudres minérales afin de « ne pas modifier les emballages actuels et simplifier par la suite l'action de pigmentation du flaconnage ». Les particules sphériques développées par Pylote sont désagglomérées, ce qui facilite leur intégration sur les chaînes de fabrication d'articles d'emballage sans modification du procédé. La société souligne ainsi que « l'ajout de ces substances n'interfère nullement dans la chaîne de fabrication, ni en termes d'outillages ni en termes de délais ».

Outre le lancement de son offre Pylengo fin 2012, la jeune société a connu de nombreuses évolutions l'an passé. A commencer par un déménagement mi-mars sur un site industriel de 800 m2 à Dremil-Lafage (Haute-Garonne). La société s'est ainsi dotée d'une chaîne de production d'une capacité d'environ 6 tonnes de particules par an. Pylote a également finalisé son catalogue de particules qui peuvent être produites de 10 g à la tonne. L'année 2012 a aussi été une année de croissance organique. L'effectif de 3 personnes en 2011 a doublé au cours de l'année et devait atteindre 9 personnes début 2013. Et la jeune société prépare deux nouveautés pour cette année. Au premier trimestre, l'industrie pharmaceutique devrait être concernée par une offre dédiée à la traçabilité et la lutte contre la contrefaçon. Le dirigeant reste néanmoins discret sur les détails de cette offre. La société décline ainsi sa technologie minérale de particules sphériques pour répondre aux enjeux du conditionnement.

PYLOTE EN BREF

- Création 2008

- CA 2011 : 100 000 €

- 6 employés fin 2012 avec 3 recrutements en cours

- Un site de production de 800 m2

- Capacité de production d'environ 6 t/an

- Organismes de formation sur les nanotechnologies depuis 2011


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Une application pour le codage

Une application pour le codage

Videojet Technologies a lancé une toute nouvelle application, baptisée Videojet Pharma Line App, afin de fournir des informations instantanées et des conseils aux clients à la recherche de solutions de codage ou de[…]

Une extrudeuse flexible

Une extrudeuse flexible

Des lingettes prêtes à l'emploi pour les environnements stériles

Des lingettes prêtes à l'emploi pour les environnements stériles

Un logiciel pour la simulation des procédés d'échange d'ions

Un logiciel pour la simulation des procédés d'échange d'ions

Plus d'articles